Image default
Economie

100% de l’offre de trains SNCF disponibles dès ce week-end, promet Jean-Baptiste Djebbari


Après avoir fonctionné au ralenti pendant plusieurs mois, la SNCF va finalement pouvoir reprendre un trafic normal. Invité ce lundi matin au micro de RTL, le secrétaire d’État aux transports Jean-Baptiste Djebbari a annoncé que 100% de l’offre de trains serait disponible à la réservation à partir de ce week-end.

Faut-il encore que la demande suive. Jean-Baptiste Djebbari note que «35% des réservations [pour le mois de] juillet» ont été faites, soit «30% de moins que l’année dernière». «On commence à avoir des week-ends assez chargés, a en revanche noté le secrétaire d’État, avec 45 à 50% de réservations».

Dans les transports en commun urbains, les règles actuellement en vigueur – à savoir en premier lieu le port du masque – devraient rester en vigueur a minima pour l’été. Alors que la présidente de la région Île-de-France a tiré la sonnette d’alarme en annonçant que la RATP pourrait être en «cessation de paiements» à partir du 8 juillet, Jean-Baptiste Djebbari a voulu balayer les inquiétudes: «les transports en commun continueront à rouler en Île-de-France. C’est impératif pour les Franciliens».

Face à la désaffection pour les transports en commun, la voiture individuelle sera-t-elle, la grande gagnante des vacances d’été post-coronavirus? Jean-Baptiste Djebbari prédit un «effet report» vers le véhicule individuel, vu par les Français comme un «havre sanitaire». Pour autant, hors de question de baisser le prix des péages autoroutiers. «Il ne faut pas tomber dans la démagogie: toute baisse des péages doit être financée par l’impôt», a-t-il rappelé.

Des propositions de la Convention citoyennes à examiner

La convention citoyenne, qui a achevé ses travaux et finalisé ses propositions pour la transition écologique ce week-end, a elle aussi les yeux rivés sur les autoroutes: elle a proposé d’y limiter la vitesse à 110km/h. Sur ce terrain, le secrétaire d’État préfère avancer prudemment: «le président dira ce qu’il entend faire de ces propositions. Elles peuvent trouver à s’insérer dans un ensemble soumis à référendum, cela dépendra du président».

Jean-Baptiste Djebbari ajoute: «Je me souviens de l’effet des 80km/h, lorsque j’étais député». En 2018, l’abaissement de la vitesse maximale autorisée sur les routes à 1×1 voie avait mis le feu aux poudres.

Le secrétaire d’État aux Transports s’est en revanche dit «assez favorable» à une autre proposition de la Convention: instituer des prêts à taux zéro pour l’achat d’un véhicule «propre».

Garder les compagnies aériennes low cost à l’œil

Jean-Baptiste Djebbari est également revenu sur l’aide de 7 milliards d’euros accordés par l’État pour le sauvetage d’Air France: «si l’État n’avait pas prêté, des dizaines de milliers d’emplois auraient été supprimées», a-t-il défendu.

Pour obtenir cette aide, Air France s’est engagé à réduire son empreinte écologique. Des lignes intérieures, qui ont des alternatives ferroviaires en moins de 2h30, sont ainsi sur la sellette. L’État veut désormais s’assurer que des compagnies low cost ne reprendront pas à leur compte les lignes auxquelles Air France devra renoncer: un arrêté sera près «très rapidement» en ce sens, puis des concertations avec les régions seront organisées.



Source link

Autres articles

Le lancement du vol habité de SpaceX reporté à cause du mauvais temps

administrateur

les Français croient de moins en moins à une baisse des prix

administrateur

Air France-KLM enregistre des pertes massives au premier trimestre

administrateur

Déconfinement : Angers se réveille doucement

administrateur

Renault prévoit de supprimer environ 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France

administrateur

Bernard Arnault vole au secours d’Arnaud Lagardère

administrateur