Image default
Economie

À Paris, Hidalgo veut pérenniser les «corona pistes» pour les vélos


Anne Hidalgo, réélue maire de Paris, compte poursuivre dans sa lancée pour faire de Paris une ville où la voiture sera persona non grata et où le vélo sera roi. Dans un entretien au Parisien, elle a précisé les objectifs de son nouveau mandat sur le plan du logement et des transports.

Transports

  • Les «corona pistes » pérennisées

«Les Parisiens ont clairement choisi. Ils ont fait le choix de l’écologie, de la poursuite d’un projet dans lequel on respire mieux, on se déplace autrement», avance Anne Hidalgo pour défendre l’aménagement, à titre permanent, des «corona pistes», ces pistes cyclables qui ont été développées dans la ville en parallèle des lignes de métro, afin de faire respecter la distanciation sociale. «Sur la rue de Rivoli, entre la rue du Louvre et la Concorde, on va donner plus de place aux bus et aux taxis, tout en laissant une place prédominante aux cyclistes», détaille ainsi la maire de Paris. Des travaux «esthétiques» et des mesures de sécurité devraient être prises, comme la pose de peinture sur les bordures, mais de nouveaux travaux d’ampleur ne sont pas envisagés.

Une telle mesure n’aura-t-elle pas des conséquences pour la circulation automobile à Paris? La maire met en avant une baisse du trafic depuis plusieurs années, mais ne cache pas son intention: pousser les automobilistes à se convertir au vélo.

  • Anne Hidalgo favorable à une gratuité des transports pour les jeunes

Parallèlement au développement des pistes cyclables, la maire de Paris souhaite développer l’offre des transports en commun, mais surtout les rendre gratuits pour les jeunes âgés de moins de 18 ans. Cette mesure sera discutée ce jeudi même au Conseil de Paris.

Jusqu’ici, les transports en communs étaient gratuits pour les jeunes de moins de 11 ans et pour les élèves scolarisés à Paris. Les collégiens et les lycéens pouvaient, eux, obtenir le remboursement de la moitié de leur forfait Navigo.

  • Les terrasses étendues devraient durer

Autorisés à étendre leurs terrasses sur les trottoirs ou sur les places de trottoirs depuis leur réouverture, les bars et les restaurants devraient pouvoir continuer à profiter de ces espaces supplémentaires, si le Conseil de Paris prend une décision en ce sens «en septembre». La maire de Paris y est en tout cas favorable.

  • Stationnement payant pour les deux roues

Sur le volet du stationnement, Anne Hidalgo dénonce «beaucoup d’abus» de la part des deux roues et projette de rendre le stationnement payant pour ce type de véhicules. Cette mesure devra être soumise au vote du Conseil de Paris «d’ici la fin de l’année».

La proposition de rendre le stationnement payant pour les deux roues avait déjà été déposée par l’élu de centre-droit Pierre-Yves Bournazel en novembre 2019, mais rejetée par plusieurs groupes. La mairie avait préféré de son côté lancer des «États généraux du stationnement», qui devraient avoir lieu dans les mois à venir.

Logement

  • Un référendum sur les logements Airbnb

Anne Hidalgo ne perd pas de vue une de ses cibles principales pour rendre le logement accessible: Airbnb. Ces locations de courte durée représentent «environ 30 000 [logements] à Paris. L’enjeu est de les récupérer, explique-t-elle. Nous allons donc demander par référendum aux Parisiens s’ils sont favorables, ou non, à limiter la durée de location annuelle de ces appartements».

Ce référendum était une promesse de campagne d’Anne Hidalgo et devrait être organisé à l’automne. Selon les informations du Monde, la question posée aux Parisiens pourrait être «Êtes-vous d’accord pour réduire la durée maximale de location autorisée?»

La maire de Paris prévoit en outre de renforcer l’offre de logements sociaux pour qu’ils atteignent «25%» du parc d’ici 2025.



Source link

Autres articles

le gouvernement dévoile ce jeudi les contours de son «plan Marshall»

administrateur

«Quand posera-t-on vraiment la question de l’utilité du CESE et de sa suppression ?»

administrateur

Les Français mangent moins de frites, les producteurs de pommes de terre croulent sous les stocks

administrateur

Google Maps et YouTube supprimeront par défaut les données d’activité après 18 mois

administrateur

Plan de soutien à la culture : taxe en vue

administrateur

le redémarrage de Flamanville encore repoussé de cinq mois

administrateur