Image default
Economie

Air Liquide résiste à la pandémie mondiale de Covid-19


Au premier trimestre, le géant des gaz industriels affiche une progression de son activité.

Air Liquide est parvenu à faire croître son chiffre d’affaires de 0,6% sur les trois premiers mois de l’année 2020.
Air Liquide est parvenu à faire croître son chiffre d’affaires de 0,6% sur les trois premiers mois de l’année 2020. ERIC PIERMONT/AFP

La performance est remarquable. À données comparables, Air Liquide est parvenu à faire croître son chiffre d’affaires de 0,6% sur les trois premiers mois de l’année, à 5,37 milliards d’euros. En données publiées, il recule toutefois de 1,3% en raison de la variation des prix de l’éner-
gie essentiellement. Benoît Potier, le PDG d’Air Liquide, se félicite
de cette performance obtenue, «malgré la propagation à l’ensemble du monde de l’épidémie de Covid-19 à partir du mois de janvier, avec pour corollaire la mise en place dans le groupe de plans de continuité d’activité dans la quasi-totalité des branches d’activité».

Les deux plus grandes divisions du groupe, la vente de gaz industriels et la mise en place de solution complète pour des grands industriels, souffrent avec un recul de 2% et de 1% de l’activité au premier trimestre. En revanche, l’électronique, qui nécessite des gaz industriels pour la fabrication des semi-conducteurs et autres écrans plats, résiste avec une progression de 4%.

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 68% à
découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

annulable à tout moment



Source link

Autres articles

La Cour des comptes pointe la forte hausse du déficit de l’État… avant la crise du Covid-19

administrateur

Malgré la crise sanitaire, Bpi France maintient son Big Tour pour «promouvoir le savoir-faire français»

administrateur

Des sites industriels «clé en main» pour attirer les investisseurs

administrateur

la chute du PIB au premier trimestre se confirme

administrateur

les régions prisées par les Français pour se mettre au vert

administrateur

Les couacs de la distribution de masques gratuits par la Ville de Paris

administrateur