Image default
Economie

Amazon et Casino s’allient pour proposer le retrait de courses en click and collect


L’e-commerçant et le distributeur alimentaire sont alliés depuis 2018. Ils étendent leur partenariat à 180 nouvelles villes.

Les clients prime d’Amazon qui vivent à Annecy ou Clermont-Ferrand pourront dès le mois prochain faire leurs courses sur le site de l’e-commerçant, et passer les chercher deux heures plus tard chez Géant Casino ou Casino supermarché. Amazon et le distributeur stéphanois étendent à partir de ce vendredi leur alliance, nouée en 2018. Depuis trois ans, Amazon propose à ses clients prime de leur livrer des produits Monoprix, puis Naturalia, en moins de deux heures. Cette offre s’est progressivement étendue de la seule agglomération parisienne aux villes de Nice, Bordeaux, Lyon et depuis le mois de mars Montpellier. Mais elle restait limitée à quelques grandes métropoles.

Avec ce nouveau partenariat, Amazon étend son offre alimentaire à de plus petites villes de province, et propose à ses clients le retrait en magasin, qu’il juge plus adapté à ces zones de chalandise que la livraison à domicile. Le service sera déployé dans dix magasins d’ici la fin de l’été, puis 180 magasins l’été suivant. « Ce nouveau partenariat enrichira notre offre avec la très belle sélection de Casino, se félicite Frédéric Duval, le directeur d’Amazon en France. Les ventes Monoprix réalisées via Amazon s’ajoutent pour la plupart aux ventes réalisées en magasin. J’espère qu’il en sera de même chez Casino ». 9000 références seront proposées, un peu plus qu’avec Monoprix (6000).

Les enseignes Casino gagnent en visibilité

Casino profite de son côté des 30 millions de visiteurs uniques d’Amazon. Ce partenariat lui permet de gagner en visibilité, et de conquérir de nouveaux clients. L’installation de lockers – des casiers où les clients d’Amazon peuvent venir chercher leur colis – permettait déjà de faire venir des clients d’Amazon dans 300 magasins Casino. «Nous allons bénéficier d’une audience très forte qui nous permettra d’aller chercher de nouveaux clients, et de faire connaître le savoir-faire de Casino», explique Tina Schuler, directrice générale des enseignes Casino Géant, supermarchés et proximité.

En contrepartie de cette visibilité, l’enseigne, qui se charge de la préparation de la commande et de l’organisation de son retrait dans ses drives, verse une commission à Amazon. La marge du distributeur s’en trouve réduite, mais le surcroît de visibilité offert lui permet de faire des économies en dépenses marketing. Les prix des produits seront identiques sur le site Casino.fr et sur Amazon.fr.

Ce partenariat avec Amazon n’est qu’une brique de la stratégie e-commerce des enseignes Casino. 70% des ventes en ligne sont récupérées dans un drive. Tous les hypermarchés sont équipés, et 220 supermarchés sur 400. 150 ont été ouverts en 2020, année de percée du e-commerce alimentaire (+42% sur l’ensemble du marché selon NielsenIQ). Chez Casino, les ventes en ligne représentent désormais 7% du chiffre d’affaires en hypermarché et 3% en supermarchés. «Cela ne cesse de progresser, constate Tina Schuler. Et nous avons encore du potentiel car seule la moitié de notre parc de supermarchés est pour l’instant équipée d’un drive».



Source link

Autres articles

Des grandes fortunes aux petits épargnants, qui sont les victimes de Bernard Madoff ?

administrateur

Comment un jardin de 100 m² a fait capoter une vente immobilière

administrateur

à quoi sert l’état de catastrophe naturelle?

administrateur

«Pourquoi une administration de plus dans un pays déjà suradministré ?»

administrateur

Ryan Kaji, 9 ans, en tête du classement des YouTubeurs les mieux rémunérés de l’année 2020

administrateur

l’exécutif veut parvenir à des décisions «d’ici l’été»

administrateur