Image default
Economie

Annulations, retards… Des centaines de voyageurs furieux contre la compagnie Corsica Ferries


Le mécontentement prend de l’ampleur chez ces clients, qui se sont regroupés sur les réseaux sociaux.

Alors que le tourisme et les voyages reprennent petit à petit leurs droits avec l’arrivée des congés estivaux, l’heure n’est pas au repos pour les passagers de Corsica Ferries. La compagnie est sous le feu des critiques pour des changements d’horaires de dernière minute, des annulations ou des problèmes de remboursement. Le groupe Facebook «Clients Corsica Ferries en colère» rassemble depuis peu ces clients désabusés et a récemment dépassé la barre des 2000 membres.

Sur le réseau social, on retrouve des centaines d’histoires de passagers se plaignant du service. Celui-ci a été créé début juin par un Niçois, François Di Gaggio, plusieurs fois lésé par la compagnie. «Depuis cette année, plus aucun trajet n’existe entre Nice et Ajaccio», découvrait-il alors. La goutte de trop pour ce Corse d’origine, qui a pris en parallèle conscience «des très nombreux autres voyageurs mécontents». François Di Gaggio décide donc de lancer son «projet non violent et citoyen» avec pour objectif de faire «remonter» ce dysfonctionnement massif à la compagnie.

Fiabilité

Les problèmes ne se limitent pas à cette ligne au départ de Nice. Anges Desault, co-gérante du groupe Facebook, poursuit : «Ils collent tellement les voitures dans les ferries qu’on ne peut parfois pas sortir, dit-elle. C’est comme ça depuis toujours, c’est insupportable!». Anges Desault déplore également que les retours des clients ne soient même plus pris en compte. «Après chaque traversée, on nous envoie un lien [pour un questionnaire de satisfaction], mais celui-ci n’est plus actif».

Les clients dénoncent surtout le manque de fiabilité de la compagnie. «Avant Noël, ils ont annulé un bateau deux jours avant le départ, j’ai dû dépenser 200 euros en plus pour mon trajet», assure Anges Desault. Cédric Cherchi, autre utilisateur de la compagnie, est également remonté : «J’ai annulé mes billets il y a deux semaines et la compagnie m’a promis un remboursement au téléphone». Mais pour l’instant, le père de famille est sans nouvelle et n’arrive plus à joindre Corsica Ferries.

Le covid pointé du doigt

Interrogé par le Parisien, le directeur général de la compagnie Pierre Mattei assure que la pandémie et les restrictions sanitaires ont tenu un rôle prépondérant dans la dégradation du service. «Avec la crise, on ne savait pas où se situerait le trafic cet été, donc il a été difficile de positionner notre flotte en fonction de la demande, assure-t-il. Je tiens à rappeler que le port de Nice a été fermé pendant de longs mois. Nous avons également des problèmes administratifs avec les Italiens. Car d’une région à une autre, les règles changent toutes les cinq minutes. Nous devons nous adapter à la situation au jour le jour.»

Ces explications ne convainquent pas François Di Gaggio, qui espère faire remonter cette situation aux autorités compétentes. Il a déjà contacté la Direction des fraudes (DGCCRF), le maire de Nice et certains députés Corse. Pour l’instant, son appel aux députés locaux n’a abouti qu’à une seule réponse. «Ce silence est inquiétant, conclut-il. On croit sur parole les belles publicités, mais on se fait rouler dans la farine.»



Source link

Autres articles

des documents liés au vaccin Pfizer/BioNTech ont été piratés

administrateur

«Il n’y aura pas de vague massive de faillites»

administrateur

«On se prive de deux clients sur trois»

administrateur

Des Berlinois réclament un référendum contre la spéculation immobilière

administrateur

les entreprises pénalisées par la crise sanitaire temporairement exemptées par le bonus-malus

administrateur

cinq questions pour tout savoir

administrateur