Image default
Economie

Avec l’Égypte, le Rafale accélère sa carrière à l’international


Le Caire, qui a été le premier client de l’avion de combat français en 2015 avec 24 appareils commandés, signe un nouveau contrat pour 30 Rafale supplémentaires.

Le Caire a officialisé tôt, ce mardi 4 mai, un deuxième contrat de Rafale avec la France. L’Égypte a décidé de commander 30 exemplaires supplémentaires ainsi que des armements, qui viendront multiplier la force de frappe et d’intervention des armées égyptiennes. Ces dernières ont déjà reçu 24 Rafale livrés par Dassault Aviation *, le constructeur de l’avion de combat français.

«Je me félicite du nouveau succès à l’exportation du Rafale en Égypte. Cette décision renforce encore le partenariat stratégique et militaire entre la France et l’Égypte et constitue un nouveau succès à l’exportation pour la France et son industrie de défense», a réagi Florence Parly, la ministre des Armées. L’Égypte est en effet le premier pays à avoir fait confiance au Rafale, en signant la toute première commande en février 2015.

«Cette nouvelle commande vient compléter la première acquisition de 24 Rafale signée en 2015 et portera alors à 54 le nombre de Rafale aux couleurs égyptiennes, faisant ainsi de l’armée de l’Air égyptienne la seconde au monde après l’armée de l’Air et de l’Espace française, à opérer une telle flotte de Rafale», a de son côté déclaré Dassault Aviation. Elle est la «preuve du lien indéfectible qui unit l’Égypte (…) à Dassault Aviation depuis près de 50 ans«, ajoute Eric Trappier, PDG du constructeur français.

400 PME travaillent pour le programme Rafale

«Ce contrat illustre le caractère stratégique du partenariat que la France entretient avec l’Égypte, alors que nos deux pays sont engagés résolument dans la lutte contre le terrorisme et œuvrent à la stabilité dans leur environnement régional. Il traduit la confiance renouvelée de notre partenaire dans l’avion français«, ajoute Florence Parly. Les deux pays sont en effet alignés en matière de lutte antiterroriste et face à d’autres sujets de sécurité régionale, en particulier en Méditerranée orientale.

Avec ce nouveau contrat, le Rafale confirme son succès à l’international, avec un carnet de commandes qui s’approche des 150 exemplaires, 144 précisément auprès de quatre clients : l’Égypte (54), le Qatar (36), l’Inde (36) ainsi que la Grèce (18). «Par sa polyvalence et son potentiel d’évolution, le Rafale, avion de combat français multirôle en service opérationnel dans nos forces, et qui a démontré ses capacités au combat, répond au mieux aux besoins actuels et futurs du marché international«, estime la ministre des Armées. Dassault Aviation espère signer de nouvelles commandes dans les prochains mois. L’Indonésie, l’Inde (pour un nouveau contrat), la Suisse et la Finlande font partie des prospects avancés du constructeur.

Cette nouvelle commande égyptienne constitue une bonne nouvelle pour la filière d’armement française. Et, en particulier pour Dassault Aviation, Safran, le motoriste du Rafale, Thales, son électronicien, ainsi que pour le missilier MBDA qui fournira les armements. Mais aussi pour les quelque 400 PME et les 7000 salariés qui travaillent sur le programme Rafale. Le premier avion sera livré trois ans après l’entrée en vigueur de ce contrat.

*Le groupe Dassault est propriétaire du Figaro



Source link

Autres articles

«Si Biden est élu, ses marges de manœuvre pour relancer l’économie seront réduites»

administrateur

Les villes moyennes semblent les plus menacées par la crise qui arrive

administrateur

la Cour des comptes alerte sur les fraudes

administrateur

Mauvaise passe pour les concurrents de TikTok

administrateur

Acheter une maison de campagne : ce qu’il faut savoir

administrateur

des vacances offertes aux soignants

administrateur