Image default
Economie

ce qu’il faut retenir des annonces Apple


Apple n’échappe pas aux contingences imposées par le Covid-19. Pas de grande conférence réunissant des milliers de développeurs et de salariés d’Apple, mais une succession de vidéos pour mettre en scène les nouveautés de la marque….

Apple Watch

Dès les premières minutes de la présentation, Tim Cook donne le tempo. Le PDG d’Apple fait la part belle aux montres connectées d’Apple et aux «vies qu’elles ont sauvés». C’est avant tout l’occasion de rappeler l’importance que prend la santé dans la stratégie de la marque. Truffée de capteurs, la nouvelle Apple Watch 6 s’inscrit dans la lignée de ses modèles précédents. En termes de design, la vraie nouveauté de l’année est un boîtier rouge. C’est sous le capot que tout se joue, avec de nouvelles fonctionnalités. Elle permet notamment de mesure l’oxygénation du sang, une information précieuse pour les sportifs. Cela s’ajoute aux nombreux relevés déjà possibles avec une Apple Watch (mesure du rythme cardiaque, électrocardiogramme, taux d’activité… sans oublier le temps passé à se laver les mains). Apple a aussi soigné l’affichage de l’heure avec de nouveaux écrans disponibles, inspirés des montres les plus classiques, ou affichant un emoji. Apple innove aussi avec le bracelet de sa montre, le « Solo loup » est un bracelet d’un seul tenant que se glisse autour de la main pour venir se positionner sur le poignet de son utilisateur.

Pour permettre aux enfants d’utiliser une Apple Watch (ou aux personnes les plus âgées qui n’ont pas d’iPhone) Apple a imaginé un mode « famille ». Un enfant peut donc être équipé d’une Apple Watch, sans pour autant être équipé d’un iPhone, avec en plus, un mode « école » pour qu’il ne soit pas dérangé pendant les cours. Un moyen malin pour la marque de viser un service plus large, en dissociant l’utilisation de la montre et du smartphone.

Bien décidé à pousser ses pions dans le domaine, Apple lance en outre une Apple Watch SE, un modèle plus abordable de la montre, qui reprend les principales caractéristiques de la gamme. Elle est vendue 279 dollars (299 euros), tandis que l’Apple Watch 6 sera commercialisée à partir de 429 euros. L’Apple Watch 5 reste en vente à 199 dollars. Un moyen pour la marque de toucher un public plus large et donc, de pouvoir nouer davantage de partenariats avec des acteurs de la santé.

La marque n’en oublie pas pour autant ses engagements écologiques, notamment celui d’atteindre la neutralité carbone en 2030. Cela passe par l’utilisation de matériaux recyclables et moins polluants… mais aussi par le retrait du chargeur USB des boîtes de l’Apple Watch.

Fitness +

Et voici… un nouveau service chez Apple : Fitness +. Un catalogue de vidéos est à disposition pour proposer des entraînements, lesquels s’adaptent au rythme de la personne, grâce aux données collectées depuis une Apple Watch. Avec ce type de services, Apple fidélise un peu plus les utilisateurs de ses produits. Yoga, vélo, danse, marche, course, rameur… la gamme des activités sportives est très large.

Chaque semaine les programmes seront rafraîchis par les équipes de coachs d’Apple, pour éviter la lassitude. Sans oublier la possibilité de choisir son environnement musical, ni le programme pour reprendre l’exercice en douceur. L’abonnement est lancé à 9,99 par mois, dans plusieurs pays anglophones, la France n’est pas encore prévue. Soucieux de rassurer, Tim Cook précise que toutes les données de santé sont traitées en local, sur la montre.

Apple One

Apple brise un tabou avec Apple One. Il s’agit d’un abonnement unique pour tous les services sur abonnement d’Apple : Apple Music, Apple TV+, Apple Arcade, Apple News Plus et Apple Fitness plus, à partir de 14,99 dollars par mois et 19,99 dollars pour une famille de quatre personnes. S’il est vrai que les abonnements multiples sont des outils de fidélisation, Apple One est une arme de fidélisation massive.

iPad contre les PC

Apple dévoile aussi un iPad de huitième génération, doté d’un CPU 40 % fois plus rapide. Il est destiné à la fois aux professionnels, aux gamers… et vient se placer face aux PC les plus performants. L’iPad 8 arrive avec ses nouveaux accessoires : clavier et stylet, optimisé pour iPadOS . Il est vendu à partir 329 dollars, avec un début de commercialisation vendredi.

L’iPad Air n’est pas oublié, avec le lancement d’une nouvelle version. De ce nouvel appareil, on retiendra d’abord les nouvelles couleurs… et les performances dopées, notamment grâce au nouveau CPU, le A14. Des performances graphiques plus rapides sont associées à une consommation moindre. Et petite révolution : iPad Air passe à la connexion USB-C ! Il est aussi doté de deux caméras : une avant une arrière sans oublier une connectivité WiFi 6.

Apple en profite pour tacler les ChromeBook, en présentant son iPad comme étant 6 fois plus rapides. La guerre des ordinateurs légers est relancée. Apple reprend ses vieilles habitudes de se comparer avec la les appareils de la concurrence !

Et l’iPhone ?

Une avalanche de nouveautés qui n’est pas tout à fait suffisante pour faire oublier le grand absent de la soirée : l’iPhone. Le smartphone star de la marque se fait attendre. Il faudra sans doute encore patienter quelques semaines. C’est la première fois en une décennie que la marque ne lance pas d’iPhone en septembre. Y aura-t-il un iPhone 5G pour Noël ?

En attendant, iOS 14 arrive ce mercredi, avec son nouveau design. De quoi avoir (un peu) l’impression d’avoir un nouvel iPhone en main sans changer d’iPhone.



Source link

Autres articles

Jeudi noir pour sept grands groupes du CAC 40

administrateur

Comment louer un bien immobilier à ses enfants ?

administrateur

«La France doit être leader pour construire l’avion vert»

administrateur

à Sablé-sur-Sarthe, Valeo prend d’infinies précautions pour faire tourner son usine

administrateur

En lançant son nouvel indice boursier, la Chine rêve de concurrencer son rival américain

administrateur

la société Wirecard dépose le bilan

administrateur