Image default
Finance

Ces petites valeurs qui ont enflammé la Bourse de Paris en 2020



Publié le 5 janv. 2021 à 12:37

Il n’y a pas que Tesla dont le cours s’est envolé en 2020. En France, les hausses les plus impressionnantes ont eu lieu parmi les petites et moyennes capitalisations , terrain de jeux privilégié des boursicoteurs. Plus d’une cinquantaine de titres ont enregistré une progression supérieure à 100 % en 2020, principalement dans trois secteurs porteurs : la santé, la transition énergétique, et la technologie. Tour d’horizon des hausses les plus spectaculaires de la Bourse de Paris.

Novacyt, sauvé par le Covid

Pour cette entreprise, la pandémie de coronavirus a été une planche de salut. Début 2020, le cours de Novacyt, coté sur Euronext Growth, semblait cloué au plancher, sa capitalisation restant inférieure à 10 millions d’euros. Tout a changé grâce au covid. La société a développé un test de diagnostic pour le coronavirus avant même la fin du mois de janvier. En un an, le prix de l’action est passé de moins de 20 centimes à 9,20 euros, soit un bond de 5.698 %, qui a porté la valorisation de la société à 692 millions d’euros.

Avec la pandémie et le développement des tests et la recherche de vaccins, le secteur de la santé dans son ensemble a été recherché l’an dernier. Si au sein du CAC 40, Sanofi a été boudé par les investisseurs avec une baisse de plus de 10 % en 2020, les biotechs ont en revanche enregistré parmi les plus fortes hausses de l’année à Paris, avec notamment Biosynex (+538 %) ou TheraNexus (+513 %) sur Euronext Growth, et AB Science (+265 %), Inventiva (+219 %) ou encore Valneva (+201 %) sur le CAC Mid & Small. Au total, plus d’une quinzaine d’entreprises du secteur ont vu leur cours plus que doubler en 2020.

McPhy Energy, le pari de l’hydrogène

La société pionnière de l’énergie hydrogène, créée en 2008 et cotée dès 2014, a flambé en Bourse en 2020. Le cours de McPhy Energy s’est apprécié de plus de 800 %. Les investisseurs sont convaincus de l’avenir doré promis à cette énergie propre, d’autant que le gouvernement en a fait une priorité dans le cadre du plan de relance de l’économie, avec une enveloppe dédiée de plus de 7 milliards d’euros d’ici 2030. McPhy a réalisé une augmentation de capital de 180 millions en octobre avec la participation de Technip Energies et de Chart International Holdings. Son parcours a été couronné par son entrée au SBF 120 en décembre. En un an, sa valorisation est passée d’environ 60 millions à près d’un milliard d’euros.

Les entreprises actives dans la transition énergétique ont largement bénéficié de l’engouement des investisseurs. Enertime, un fabricant de pièces pour récolter l’énergie renouvelable, a bondi de plus de 200 % en Bourse en 2020. Global Bioenergies, qui se propose de développer la pétrochimie à base de ressources renouvelables, a plus que doublé. De même que Neoen, le producteur d’énergies renouvelables coté sur le SBF 120.

Showroomprivé et le boom de l’e-commerce

Un retournement rare. Début 2020, Showroomprivé était en difficulté face à la concurrence d’Amazon et de son rival direct Veepee (ex-Vente-privée). Le titre avait perdu plus de 98 % de sa valeur en moins de trois ans, pour toucher un point bas à moins de 25 centimes début avril. Les confinements auront été sa planche de salut. L’activité a commencé à rebondir et Showroomprivé a retrouvé de la croissance et de la rentabilité au cours des mois suivants, au point de relever ses prévisions de résultat en fin d’année. Les investisseurs ont apprécié. Le titre a rebondi de plus de 1.000 % entre avril et fin décembre, pour terminer l’année sur une hausse de plus de 330 %, à plus de 2,85 euros par action pour une valorisation de 330 millions d’euros.

E-commerce, logiciels, jeux vidéo, véhicules électriques : le secteur technologique dans son ensemble a connu une année faste en Bourse en 2020. A Paris, Navya a bondi de 289 %, devant Acheter-louer.fr (+284 %), le distributeur d’accessoires pour jeux vidéo Guillemot (+253 %) ou encore le spécialiste des logiciels médicaux Median Technologies (+250 %).



Source link

Autres articles

Les Bourses européennes accélèrent, portées par les espoirs de redémarrage économique

administrateur

Les Etats européens sécurisent au maximum leurs émissions de dette

administrateur

Le Dax prépare la sortie de Wirecard

administrateur

La dette des entreprises françaises s’approche des 2.000 milliards d’euros

administrateur

En Suède, le cash recule à vitesse grand V

administrateur

En pleine pandémie, l’autorité bancaire européenne rappelle l’imminence du Brexit

administrateur