Image default
Economie

Ces trois villes qui ont de quoi séduire les acheteurs immobiliers


Angers, Reims et Clermont-Ferrand sont les trois villes moyennes les mieux placées pour attirer de nouveaux habitants, selon Meilleurs Agents.

Des prix et un pouvoir d’achat immobiliers attrayants, un taux de chômage en dessous de la moyenne, une qualité de vie appréciable voire souvent la proximité avec Paris: plusieurs villes moyennes, longtemps mises au ban au profit des grandes métropoles, séduisent à nouveau les ménages. Le confinement, et le manque d’espace qu’il a engendré, leur a donné des envies de maison et de verdure.

» LIRE AUSSI – S’installer à la campagne: les citadins entre rêves et réalités

Près d’un quart des actifs de grandes agglomérations souhaiterait déménager pour s’installer dans des villes moyennes, d’après le baromètre 2020 des Villes de France. Soit environ 400.000 personnes. Des villes dont le gouvernement souhaite faire la «figure de proue» du plan de relance. Trois communes pourraient en profiter dans les années à venir, selon le spécialiste de l’estimation immobilière Meilleurs Agents: il s’agit d’Angers (49), Reims (51) et Clermont-Ferrand (63).

Ces trois villes ont l’avantage, tout d’abord, d’afficher des prix attrayants et même abordables lorsqu’on a l’habitude de payer plus de 10.000 euros le m² à Paris. Leurs tarifs? Près de 2500 euros le m² à Angers, un peu moins de 2300 euros à Reims et 1900 euros à Clermont-Ferrand. Ces tarifs sont quatre à cinq fois moins élevés que dans la capitale.

» LIRE AUSSI – Dans les villes moyennes, un marché immobilier dynamique à bon prix

Les prix immobiliers commencent à chauffer

Une double aubaine notamment pour les Parisiens puisque la Ville lumière est à moins de deux heures d’Angers en train et moins d’une heure de Reims. «Reims est un marché de report attrayant pour les Parisiens, analyse Meilleurs Agents. La durée d’amortissement d’un bien est de 3 ans et 5 mois contre près de 7 ans dans la capitale». La ville dirigée par Arnaud Robinet ne s’y est d’ailleurs pas trompée en affichant dans le métro parisien de multiples publicités pour promouvoir les atouts de Reims (voir ci-dessous).

Une proximité à Paris dont peuvent se targuer d’autres villes comme Rouen, Orléans ou Dijon qui sont toutes situées à moins d’1h30 de la capitale en train. Elles aussi affichent des pouvoirs d’achat immobiliers attrayants (71 m², 80 et 81 m² respectivement), et des taux de chômage proches ou inférieurs à la moyenne (8,4%, 6,6% et 6,3%).

» LIRE AUSSI – Notre palmarès 2020 des villes où il fait bon prendre sa retraite

Bien que plus distante de la capitale, Clermont-Ferrand n’est également pas en reste. «La ville bénéficie d’un très bon pouvoir d’achat immobilier (86 m²) et d’un taux de chômage (6,6% au premier trimestre 2020) équivalent aux grandes villes les plus dynamiques (Paris, Rennes et Nantes)», souligne Meilleurs Agents. Idem pour Quimper (un pouvoir d’achat immobilier de 117 m² et un taux de chômage de 6,7%), Limoges (116 m² et 7,1%) ou encore Poitiers (91 m² et 5,9%). L’avantage qu’ont ces trois villes, c’est que pour l’instant, les prix de l’immobilier n’ont pas encore flambé.

Ce n’est pas le cas d’Angers, de Reims, de Clermont-Ferrand et même de Dijon. Quatre villes moyennes mais quatre villes qui, la plupart du temps, bénéficient d’équipements et de services sociaux, culturels, médicaux… dignes des grandes métropoles. De quoi séduire de plus en plus de ménages, attirés également par la qualité de vie inhérente à ces villes. «La demande est toujours soutenue, notamment à Angers, à tel point qu’elle est plus forte que pour 10 des 11 plus grandes villes de France, et présage une bonne dynamique pour les mois à venir», affirme le spécialiste de l’estimation immobilière. Conséquence: les prix ont flambé depuis un an, entre 4,5% et 8%, dans ces trois villes. Des hausses dignes des envolées à Paris ces dernières années. La rançon de la «gloire»!





Source link

Autres articles

11,3 millions de Français en chômage partiel, le système va être adapté

administrateur

British Airways prévoit de supprimer 12.000 emplois

administrateur

TikTok dévoile la recette de son système de recommandations #foryou #pourtoi

administrateur

les pharmaciens se préparent à mettre les bouchées doubles

administrateur

Une chute abyssale du pétrole, une petite baisse des prix du gaz

administrateur

Pourquoi les bénéficiaires des APL ne devraient pas toucher la prime exceptionnelle comme l’a promis Macron

administrateur