Image default
Economie

Cette société aide les propriétaires à optimiser la vente de leur terrain


Puisque les prix du foncier restent assez opaques et que les négociations avec un promoteur peuvent être intimidantes, ce service pourrait apporter de la transparence.

Alors qu’Internet a apporté beaucoup de transparence sur les prix immobiliers dans l’ancien, il faut bien reconnaître que le juste prix du foncier est un sujet autrement plus nébuleux. Surtout lorsque le terrain en question est susceptible d’être acheté par un promoteur.

» LIRE AUSSI – Un terrain peut être une résidence principale, donc exonéré de plus-value

C’est en partant de ce constat que Jean-Charles Damiron, spécialiste de la promotion immobilière et Alexis Thomasson, qui a fait carrière dans le marketing et la vente au sein du groupe Natixis, ont créé l’an dernier la société Neoparcel. Cet intermédiaire se propose d’accompagner les propriétaires (particuliers mais aussi entreprises et collectivités) pour réaliser leur vente dans les meilleures conditions et se rémunère ensuite par une commission quand la vente est conclue.

«Il est courant pour un propriétaire de faire appel à un agent immobilier pour vendre un logement alors qu’il est généralement seul à traiter avec un promoteur quand ce dernier lui fait une proposition d’achat», explique Alexis Thomasson. Se présentant comme un «tiers de confiance qui met de l’huile dans les rouages», Neoparcel se propose de faire le lien entre acheteur, vendeur et la municipalité où doit se réaliser le projet. «Il ne faut pas se bloquer immédiatement sur un prix, souligne Jean-Charles Damiron. Ce qui est central, c’est le projet. Selon ce qui pourra être effectivement réalisé sur le terrain, se dégagera une valorisation réaliste.» Le duo s’applique à rappeler à ses clients que ce type de vente est associé à d’importantes conditions successives et qu’il ne faut jamais s’engager dans une opération de type crédit-relais pour financer un autre achat sans être 100% sûr que la transaction ira à son terme.

Faire évoluer le projet

Dans une petite commune du Val de Marne (94), la société a par exemple accompagné le propriétaire d’une maison avec un étage et des combles, en centre-ville. Avec sa surface habitable de près de 200 m² et 700 m² de terrain, ce bien situé à proximité des transports franciliens suscitaient les convoitises avec des offres très variables. Elle avait été évaluée pour une vente en l’état entre 1,3 et 1,5 million d’euros. Après avoir validé avec un architecte la faisabilité de la construction d’un immeuble conforme aux règles d’urbanisme et vérifié avec la mairie que ce projet serait adapté à ses attentes, la vente a pu se faire avec un promoteur pour plus de deux millions d’euros.

» LIRE AUSSI – Ces terrains de plus en plus chers qui plombent les budgets des maisons

Parfois aussi, les plus-values sont moins importantes ou il faut entièrement réorienter le projet. C’est ainsi que pour une mission dans la région d’Avignon, Neoparcel a conseillé le propriétaire d’une maison de maître dans le centre-ville avec un vaste parc de 1,5 hectare. Il souhaitait vendre mais malgré l’important potentiel de construction, le propriétaire n’avait pas d’offre. Les promoteurs étaient rebutés par la présence de la maison de la maître dont la rénovation pouvait s’avérer coûteuse. L’idée a consisté à séparer les deux parcelles, le propriétaire conservant et rénovant à ses frais la bâtisse ancienne avec un jardin suffisant pour ne pas dévaloriser son bien. Le bout de terrain, quant à lui, devrait être vendu prochainement pour un prix dépassant le million d’euros.

Globalement, la société intervient sur des terrains situés en zone urbaine assez dense, sur des parcelles à partir de 700-800 m² pour de l’habitat collectif, la plupart du temps. Il peut aussi lui arriver de travailler sur des divisions de parcelles un peu complexes pour y construire plusieurs maisons individuelles. À chaque fois, elle se rémunère après la vente définitive du terrain chez le notaire (une fois que les conditions suspensives ont été levées) en prélevant 6% du prix de vente final du foncier pour une transaction de moins de 500.000 euros et 5% au-delà.





Source link

Autres articles

ce qu’il faut retenir des dernières annonces d’Édouard Philippe avant le déconfinement du 11 mai

administrateur

La Commission européenne propose un fonds de relance de 750 milliards d’euros

administrateur

Jean-Yves Le Drian annonce une quatorzaine «volontaire» pour les Français revenant de l’étranger

administrateur

Bercy veut aider les entreprises recalées par les banques

administrateur

une conférence européenne sur la souveraineté alimentaire prévue «à la rentrée»

administrateur

Chômage partiel, PSE, contrats aidés, offres d’emploi… L’impact de la crise sur le marché du travail est toujours aussi violent

administrateur