Image default
Economie

combien une saison hivernale rapporte-t-elle en temps normal ?


FOCUS – Le Covid-19 aura eu raison des velléités des acteurs de la montagne : les stations de ski devraient rester fermées toute la saison, a annoncé le gouvernement.

Des remontées mécaniques à l’arrêt depuis fin mars 2020 et c’est toute une économie touristique qui flanche. Le gouvernement a annoncé mercredi que ces infrastructures «ne rouvriraient pas le 1er février» et que le secteur – qui fait l’essentiel de son chiffre d’affaires entre décembre et mars – s’orientait vers «une saison blanche». Malgré les aides de l’État, pour les professionnels de la montagne, c’est «une catastrophe» car au-delà des remontées mécaniques fermées, c’est tout un tissu économique qui est mis à mal. Pour évaluer l’impact d’une telle décision, retour en quelques chiffres sur ce que pèse économiquement et en termes d’emplois les stations de ski.

10 milliards d’euros

Ce sont les recettes générées chaque hiver dans les stations de sport d’hiver. Pour les remontées mécaniques uniquement, le chiffre d’affaires annuel réalisé sur la vente de forfaits est de l’ordre de 1,4 milliard d’euros, selon Domaines skiables de France, syndicat professionnel des opérateurs des domaines de ski. Le reste se fait dans le logement (hôtellerie, centres de vacances, locations…) qui représente près d’un tiers des dépenses des touristes ; la restauration ; les commerces (boutiques de vente ou location de matériel de ski, souvenirs, alimentaire…), et autres services (cours de ski, etc.).

120.000 emplois

Les stations de ski (au nombre de 250) emploient 18.000 salariés pour les remontées (conducteurs de téléphériques, pisteurs, agents d’exploitation…). Parmi eux, 80% sont saisonniers. Il convient d’ajouter les moniteurs de ski, les employés et saisonniers qui travaillent pour les hôtels et restaurants de montagne, les commerçants. Au total, plus de 120.000 personnes, majoritairement des saisonniers, travaillent en station l’hiver, selon Domaines skiables de France. Et c’est sans compter les emplois indirects dans les vallées, ou encore les constructeurs de remontées mécaniques et fabricants de ski, dont l’activité dépend aussi de l’ouverture des domaines skiables.

Au moins 3 milliards d’euros

C’est la perte de recettes déjà enregistrée par les stations de ski. Avec la fermeture précipitée mi-mars 2020 des remontées, Domaines Skiables de France et l’Association Nationale des Maires des Stations de Montagne ont estimé entre 1,4 et 1,8 milliard d’euros la perte globale pour la montagne en France. Avec la fermeture prolongée des remontées durant les vacances de Noël, la montagne a accusé un nouveau manque à gagner d’environ 1,5 milliard d’euros.

Tous les secteurs sont concernés par ce manque à gagner. Rien que pour les magasins alimentaires situés en stations, ces derniers ont perdu 10 millions d’euros depuis fin novembre, ce qui représente une baisse de 16% de leur chiffre d’affaires, selon le cabinet Nielsen.

Plus de 30 %

C’est la part du chiffre d’affaires réalisé d’ordinaire en février dans les stations de ski. 30 à 35%, selon Domaines Skiables de France. Les vacances de Noël représentent 20 à 25% de l’activité de la saison. De décembre à fin janvier, les stations réalisent d’ordinaire 40% du chiffre d’affaires de la saison. L’été, elles réalisent seulement 2% de leur chiffre d’affaires annuel. Le fait que les remontées ne rouvrent pas du tout pendant les vacances d’hiver annonce donc un manque à gagner considérable pour le tourisme blanc, que la panoplie d’aides de l’État ne suffira pas à combler.



Source link

Autres articles

le Sénat propose de repousser l’âge de départ à 63 ans

administrateur

«Blue Friday», «Noël Design», «Beauty Days»… Le Black Friday a-t-il vraiment été reporté par toutes les enseignes ?

administrateur

de «nouvelles propositions» attendues ce samedi

administrateur

Les acteurs du commerce «accueillent favorablement» l’idée d’un report du Black Friday

administrateur

plongeon historique du PIB au deuxième trimestre

administrateur

Jean-Pierre Pernaut remplacé par Marie-Sophie Lacarrau au 13 Heures de TF1

administrateur