Image default
Economie

Djebbari précise les conditions des déplacements inter-régionaux


Le ministre des Transports a indiqué qu’il faudrait «une attestation et un motif impérieux» pour se déplacer à plus de 10km lors du week-end de Pâques. Aller se confiner dans une autre région est accepté, mais pas aller fêter Pâques.

La règle était pourtant simple. «Qui souhaite changer de région pour aller s’isoler pourra le faire durant ce week-end de Pâques», avait expliqué Emmanuel Macron lors de son allocution mercredi. Invité vendredi matin sur Europe 1, le ministre des Transports, Jean-Baptiste Djebbari a d’abord précisé que cette «tolérance pour les déplacements inter-régionaux pour le week-end de Pâques» était pour répondre à une «situation bien précise, mais néanmoins réelle, de toutes ces familles qui vont devoir s’organiser pour le télétravail, pour la garde d’enfants».

Selon Djebbari, «la règle est simple»

La réponse nuancée a semé le doute. Ces déplacements inter-régionaux promis par le chef de l’État le temps du week-end de Pâques ne seront-ils finalement permis qu’aux familles? Relancé par les auditeurs d’Europe 1, Jean-Baptiste Djebbari a indiqué que «la règle» stipulait qu’il fallait, malgré la «tolérance», avoir «un motif dérogatoire» ce week-end pour se déplacer «au-delà de dix kilomètres». Il a par exemple prévenu qu’aller «fêter Pâques » n’était pas un «motif dérogatoire».

À VOIR AUSSI – Déplacement en France: «Il y a une tolérance pour s’organiser» jusqu’à lundi prochain, assure Jean-Baptiste Djebbari

Pour autant, le ministre a assuré, conformément au discours d’Emmanuel Macron, qu’il n’y avait «pas de problème particulier» si certains souhaitaient partir ce week-end se confiner dans une autre région. Presque kafkaïen : comment les forces de l’ordre pourront différencier un Français qui quitte sa région ce week-end pour aller se confiner – autorisé – et un autre qui quitte la sienne pour aller fêter Pâques en famille – interdit ? «Le ministre appelle au bon sens et à être responsable», balaie-t-on simplement depuis son cabinet.

Face à ce début d’imbroglio, Jean-Baptiste Djebbari s’est expliqué sur Twitter pour les Français qui n’auraient «pas tout compris aux nouvelles règles de déplacement». Le ministre a confirmé qu’«à partir de demain», samedi, «partout en France», les déplacements de 10 kilomètres nécessiteront «une attestation et un motif dérogatoire». Tout en confirmant : «Allez fêter Pâques n’est pas un motif dérogatoire. Mais si vous voulez changer de région pour vous confiner, c’est possible ce week-end, lundi inclus». Selon lui, «la règle est simple».


Accompagner ou chercher un enfant continuera à faire partie «des motifs impérieux»

Cette position est en revanche toujours la même : il sera toujours possible d’aller déposer ou récupérer ses enfants partout en France, malgré les limitations de déplacement. Jean-Baptiste Djebbari a toutefois prévu que l’exécutif voulait éviter les «va-et-vient incessants»Si une personne n’a pas d’autres possibilités et que c’est impérieux pour elle, elle pourra se rendre en cochant la bonne case sur l’attestation », a expliqué le ministre des Transports.



Source link

Autres articles

comment va se dérouler la vaccination en pharmacie ?

administrateur

le grand ratage des prises de rendez-vous

administrateur

L’étrange révélation d’Elon Musk sur l’idée de revendre Tesla à Apple

administrateur

Les commerçants des stations balnéaires plutôt satisfaits de leur mois de juillet

administrateur

Un immeuble de logements sociaux tout en transparence

administrateur

levée de boucliers des syndicats après les propos d’Emmanuel Macron

administrateur