Image default
Finance

Elections américaines : les Bourses européennes ouvrent en nette baisse



Publié le 4 nov. 2020 à 9:52Mis à jour le 4 nov. 2020 à 9:53

Le scénario tant redouté par les marchés semble être en passe de se réaliser. Le résultat de l’élection présidentielle américaine est incertain mercredi matin et pourrait bien le rester encore quelques jours. Cela n’a pas empêché Donald Trump de proclamer sa victoire , Le risque de voir le résultat de l’élection être contesté dans les tribunaux est réel. Peu après l’ouverture en Europe, le CAC 40 cédait 1,20 %, le DAX allemand abandonnait 1,66 % et le FTSE londonien reculait de 0,98 %. L’indice paneuropéen STOXX 600 chutait quant à lui de 1,1 %.

La journée s’annonce volatile sur les marchés, d’autant que l’actuel occupant de la Maison-Blanche s’est déjà attaqué à la légitimité de l’élection. Donald Trump a accusé mercredi son rival démocrate Joe Biden d’essayer de « voler » l’élection, sans aucun élément concret à l’appui. Le sort du Sénat, aujourd’hui contrôlé par les républicains et stratégique en vue de l’application du programme de la prochaine administration, était également indécis.

« C’est beaucoup trop serré pour faire des prédictions, mais pour l’instant il est clair que la vague démocrate suggérée par les sondages n’est tout simplement pas en train de se concrétiser », observe Stéphane Monnier de Lombard Odier. « Les conséquences sont importantes pour les marchés, surtout parce que cela signifie que tout plan de relance face à la pandémie restera difficile à approuver », ajoute-t-il.

Scénario du pire

« Ce pourrait donc bien être le scénario du pire pour les indices qui tablaient ces dernières 48 heures notamment sur un scénario clair avec un président connu rapidement ainsi qu’une majorité claire au Congrès pour gouverner », craint Alexandre Baradez d’IG Markets.

Les indices européens avaient fortement progressé ces deux derniers jours, notamment du fait de l’anticipation d’une large victoire de Joe Biden, partisan d’un plan de relance massif de l’économie. L’indice CAC 40 a pris plus de 2 % lors des deux précédentes séances. La semaine précédente, face à la mise en place de mesures de restrictions pour lutter contre la deuxième vague de l’épidémie de coronavirus, les indices boursiers mondiaux avaient accusé leur plus forte chute depuis mars.

La tension est également palpable sur le marché des contrats à terme sur les indices américains. Le ‘future’ sur le S & P 500 pointait vers une ouverture en baisse de 0,7 % après avoir grimpé de 2,1 % au cours de la nuit. A l’inverse, le Nasdaq semblait bien parti pour ouvrir dans le vert. Le dollar grimpait quant à lui de 0,4 % face à l’euro selon des données Bloomberg.

 intertitre



Source link

Autres articles

Le Royaume-Uni veut contraindre les administrateurs à rendre leurs bonus en cas de faillite

administrateur

Comment la pandémie bouscule le marché des fusions et acquisitions

administrateur

Assurance-emprunteur : les indemnisations au coeur des réclamations des clients

administrateur

Covid : AXA propose de verser 300 millions d’euros pour indemniser les pertes des restaurateurs

administrateur

EXCLUSIF – De grands gérants d’actifs et investisseurs français appellent à une finance verte plus sociale

administrateur

Les rendements vont se tasser pour les actionnaires des banques européennes

administrateur