Image default
Economie

HLM: passe d’armes entre la ministre du Logement et le maire de Saint-Maur


«Vous n’êtes pas la bienvenue!» C’est ainsi que le maire de Saint-Maur (94) aurait accueilli froidement la ministre du Logement, en déplacement dans cette commune du Val-de-Marne où elle est en campagne pour les élections régionales (20-27 juin 2021). Emmanuelle Wargon n’a pas manqué de relayer ces propos sur Twitter (voir ci-dessous). «Ce sont les classes moyennes et les plus modestes dont vous ne voulez pas ici», a rétorqué la ministre sur le réseau social, en s’adressant à Sylvain Berrios.

» LIRE AUSSI – Emmanuelle Wargon: «On a besoin de logements sociaux dans les villes aisées»

La raison de ce conflit tient en un sigle: HLM. Tout est parti d’une interview d’Emmanuelle Wargon sur RTL en décembre dernier. La ministre avait à l’époque brocardé les maires qui refusent de construire plus de HLM. Dans la liste, figure Saint-Maur-des-Fossés où le préfet a repris le permis de construire, confié jusque-là au maire. Des propos jugés «inacceptables » par l’Association des maires de France. Le maire LR de Saint-Maur, quant à lui, avait accusé la ministre de vouloir «régler ses comptes» avec la ville (voir le tweet ci-dessous). Fait inédit: l’élu Les Républicains avait reçu le soutien d’un homologue PS d’Alfortville, autre commune du Val-de-Marne (voir le tweet ci-dessous).

» LIRE AUSSI – La ministre du Logement et les HLM: faites ce que je dis, pas ce que je fais

Saint-Maur est souvent citée parmi les vilains petits canards du logement social. Cette commune de plus de 75.000 habitants affiche un taux de HLM d’environ 9% (8,81% précisément) si l’on en croit le classement établi par la Fondation Abbé Pierre. Après Ormesson-sur-Marne (2,28%) et Périgny (7,98%), c’est le taux de HLM le plus faible du Val-de-Marne. Pire: Saint-Maur n’a enregistré que 28% de son objectif sur la période 2017-2019 là où les deux autres communes enregistrent des taux respectifs de 36% et de 33%. Elle est aussi l’un des plus mauvais élèves d’Ile-de-France où la moyenne de HLM avoisine les 16%. Contacté par Le Figaro, le maire de Saint-Maur n’a pas répondu à notre demande.

» LIRE AUSSI – «Les HLM contribuent à la hausse des prix immobiliers parisiens»

Ce n’est pas la première fois qu’Emmanuelle Wargon a maille à partir avec un maire qui plus est du Val-de-Marne. Un département que la ministre connaît bien puisqu’elle y habite. La candidate LREM aux régionales a élu domicile à Saint-Mandé, ville cossue où les prix peuvent dépasser les 10.000 euros le m² et où le taux de HLM est l’un des plus faibles du département. Ces détails n’étaient pas passés inaperçus sur les réseaux sociaux qui n’avaient pas manqué de railler la ministre.

Le maire LR Julien Weil y était allé aussi de bon cœur: «Si la ministre a choisi Saint-Mandé et pas une autre ville, c’est qu’elle est venue y trouver un cadre de vie résidentiel, luxuriant, un urbanisme maîtrisé et une ville proche de Paris. Elle ne peut pas fustiger les villes qualifiées de “riches qui ne veulent pas de HLM” et en même temps, habiter un joli pavillon», avait-il déclaré au Figaro. Des bras de fer répétés qui n’empêchent pas Emmanuelle Wargon d’encourager la construction de logements sociaux et de vouloir pérenniser la loi SRU (sur le quota de HLM) au-delà de 2025.

À VOIR AUSSI – Emmanuelle Wargon: «70% des Français sont éligibles au logement social»





Source link

Autres articles

Début 2021, des signaux préoccupants sur le front des défaillances d’entreprise

administrateur

Les moteurs de recherche alternatifs à Google dénoncent ses «entorses à la concurrence»

administrateur

Entre stocks qui débordent et besoin urgent de trésorerie, les grandes enseignes cassent les prix

administrateur

encore trop de substances «indésirables»

administrateur

Tesla déjoue une tentative de cyberattaque sur une de ses usines

administrateur

Les emballages plastiques alimentaires pointés du doigt

administrateur