Image default
Economie

La croissance chinoise devrait fortement ralentir au 2e trimestre


Presque débarrassé du Covid le pays a déjà retrouvé un niveau d’activité prépandémie. Certains secteurs continuent toutefois de tourner au ralenti.

La Chine devrait annoncer jeudi un tassement de sa croissance au deuxième trimestre, du fait de la consommation intérieure qui tarde à se remettre de l’épidémie et des perturbations des chaînes d’approvisionnement. Un groupe de 12 experts interrogés par l’AFP table en moyenne sur une hausse de 7,7% sur un an du produit intérieur brut (PIB) de la deuxième économie mondiale, sur la période avril juin.

Bien que sujet à caution, le chiffre officiel du PIB de la Chine est toujours scruté de près compte tenu du poids du pays dans l’économie mondiale. Ce rythme de croissance signerait la deuxième meilleure performance trimestrielle pour le géant asiatique depuis 2013. Au premier trimestre, la Chine avait enregistré un fort rebond de son PIB (+18,3% sur un an), gonflé par la faible base de comparaison avec le début 2020, lorsque l’activité était paralysée par l’épidémie de Covid-19.

Désormais quasi débarrassé de la maladie, le pays a été le premier à retrouver dès la fin 2020 un niveau d’activité prépandémie. Mais certains secteurs, en particulier les services, tardent à se remettre et demeurent «considérablement pénalisés», souligne dans une note la Banque d’affaires CICC. Les services, dont le tourisme et l’hôtellerie-restauration font partie, représentent plus de 50% de l’activité du pays. En cause notamment: l’apparition au printemps d’un foyer de Covid-19 dans le Guangdong (sud du pays), une province très peuplée où de nombreuses usines sont implantées.

Des freins encore nombreux

La dégradation des conditions sanitaires dans cette région à l’origine du quart des exportations chinoises a également pesé sur la production et l’expédition de marchandises vers l’étranger. Le port de Yantian (sud) a ainsi stoppé au printemps pendant six jours le chargement de nouveaux conteneurs pour l’exportation et le retour à la normale prend des semaines. Conséquences: les entreprises font face à des «problèmes croissants d’approvisionnement», exacerbés par les perturbations dans le monde liées à l’épidémie, relève l’analyste Christina Zhu, de l’agence de notation Moody’s.

Une situation qui a entraîné au niveau mondial une flambée du prix des matières premières, notamment du pétrole. Cela «pèse sur les fabricants et menace la croissance du pays», prévient Christina Zhu.

Les exportations de la Chine ont toutefois connu un rebond surprise en juin (+32,2% sur un an), a annoncé mardi l’Administration des douanes. Il s’agit de leur rythme le plus rapide depuis trois mois alors que la plupart des économistes s’attendaient au contraire à un ralentissement.

Le tassement du PIB de la Chine au deuxième trimestre est aussi à mettre sur le compte de Pékin, qui a «freiné l’octroi de prêts aux entreprises et aux ménages pour limiter l’endettement», estime l’analyste de la banque Commerzbank, Hao Zhou. Dans un contexte d’essoufflement de la reprise, la banque centrale chinoise a annoncé vendredi une baisse du taux de réserve obligatoire des banques. Cette mesure leur permet de prêter davantage aux entreprises et in fine de soutenir l’économie.

La décision, effective à partir du 15 juillet, doit permettre d’injecter à long terme 1.000 milliards de yuans (130 milliards d’euros) dans l’économie. Les experts interrogés par l’AFP tablent cette année sur une croissance en Chine de 8,4%, une estimation identique à celle du Fonds monétaire internationale.



Source link

Autres articles

Jean Castex juge «impératif» le recours au télétravail pour tous ceux qui le peuvent

administrateur

Des élus brandissent la loi pour demander l’interdiction du Black Friday

administrateur

Le FMI alerte sur la reprise mondiale en ordre trop dispersé

administrateur

combien de personnes la filière fait-elle vivre ?

administrateur

Facebook lance officiellement Reels, sa riposte à TikTok

administrateur

Squats: nous allons enfin avoir des chiffres officiels!

administrateur