Image default
Economie

la direction coupe la poire en deux


L’arrivée contestée de Louis de Raguenel, un ancien de Valeurs actuelles, aura bien lieu. Cependant la nouvelle recrue ne sera pas le chef du service politique mais son chef adjoint.

La rédaction d'Europe 1 contestait depuis une semaine le recrutement d'un journaliste de Valeurs actuelles, ancien cadre de l'UMP et ex-membre du cabinet de Claude Guéant au ministère de l'Intérieur.
La rédaction d’Europe 1 contestait depuis une semaine le recrutement d’un journaliste de Valeurs actuelles, ancien cadre de l’UMP et ex-membre du cabinet de Claude Guéant au ministère de l’Intérieur. Europe 1

Après plusieurs jours de tractations intenses entre la direction de la rédaction d’Europe 1 et la Société des rédacteurs (SDR) de la station, une solution semble avoir été trouvée concernant l’arrivée, très contestée par les journalistes, de Louis de Raguenel au sein du service politique. Ce jeudi matin, Donat Vidal-Revel, le directeur délégué à l’information d’Europe 1, a adressé un courriel à l’ensemble de la rédaction pour annoncer que, finalement, Louis de Raguenel rejoindra bien la station, cependant ce ne sera pas pour prendre la tête du service politique mais seulement le poste de chef adjoint.

«Quels que soient les parcours et les profils, c’est le professionnalisme de chacun combiné aux garde-fous de notre structure qui fait la bonne tenue de la ligne éditoriale», justifie dans son courriel Donat Vidal Revel. «Pour toutes ces raisons, Louis de Raguenel va rejoindre la rédaction d’Europe 1 pour une première prise de contact dans les tout prochains jours. (…) Toutefois, nous ne sommes pas sourds face aux inquiétudes exprimées. (…) Louis de Raguenel ne sera pas le chef du service politique d’Europe 1. Il rejoint le service comme chef adjoint. Aurélie Herbemont est confortée dans ses fonctions. Le choix du chef de service politique se fait en interne avec la nomination de Michaël Darmon à ce poste.»

Un passé de militant UMP

Au début de la semaine, les journalistes s’étaient massivement prononcés (à 114 voix contre 3) contre le recrutement du journaliste connu pour ses engagements politiques par le passé. Louis de Raguenel a en effet été militant UMP et faisait partie de l’équipe de communication de Claude Guéant au ministère de l’Intérieur entre 2011 et 2012. Le fait que ce journaliste ait été aussi l’un des animateurs de Valeurs actuelles, un hebdomadaire qui revendique son ancrage à droite, a également suscité des inquiétudes, la SDR décriant “le choix d’un homme qui a œuvré pendant des années à la ligne éditoriale ultra-conservatrice du magazine ‘Valeurs Actuelles’, journal d’opinion (…) récemment visé par l’ouverture d’une enquête pour injures raciales“. Le magazine fait en effet l’objet d’une procédure depuis la parution dans ses pages d’une caricature de la députée LFI Danièle Obono représentée en esclave.

Après l’annonce de la direction, la SDR a indiqué «très clairement sa vigilance à venir sur la ligne éditoriale d’Europe 1, qui ne saurait souffrir du moindre écart. Donat Vidal-Revel s’en porte garant, dans des termes sans équivoque. Sans équivoque non plus, la SDR répond qu’elle reste, aujourd’hui comme demain, extrêmement vigilante.»



Source link

Autres articles

quel budget pour quel type de bien ?

administrateur

PSA Hordain aura finalement recours à plus d’intérimaires locaux que de salariés polonais

administrateur

le millionnaire prodémocratie Jimmy Lai a été arrêté, ses journaux perquisitionnés

administrateur

Découvrez les charmes de la chartreuse, maison de campagne du Sud-Ouest

administrateur

Le télétravail continue pendant les vacances

administrateur

le grand retour de l’hygiaphone pour protéger les commerçants

administrateur