Image default
Economie

La plus grande marina d’Île-de-France est en voie d’achèvement


EN IMAGES – Cette idée née dans les années 1970 sera livrée en fin d’année à L’Isle-Adam (Val-d’Oise). Un nouveau quartier avec un port de 139 anneaux, 320 logements collectifs et des maisons.

Un projet immobilier de longue haleine est sur le point de déboucher dans la commune de L’Isle-Adam (95). Depuis les années 1970, il était question de créer un port de plaisance dans cette commune francilienne jouissant déjà d’une activité touristique non négligeable. Bordée par l’Oise et par les étangs de la Garenne, le site dispose d’atouts en ce sens. Et en 2010, la commune fait part de son souhait de développer un nouveau quartier autour du futur port. Un objectif ambitieux qui est sur le point de déboucher près d’un après que la ville voisine de Cergy a mis en sommeil son projet de nouveau port de plaisance Port Cergy 2.

» LIRE AUSSI – Un port de plaisance contesté en Vendée vient d’obtenir son feu vert

L’opération confiée à Eiffage aménagement n’a pas été sans embûches. Il a notamment fallu dépolluer le terrain qui renfermait, entre autres, des déblais de déchets des années 50. Pas moins de 40 engins explosifs ont également été découverts sur ce site qui avait été bombardé par les Anglais à la Libération. Par ailleurs, des fouilles archéologiques ont été entreprises sur 2,7 hectares parmi les 8,8 hectares concernés par le projet. L’occasion d’exhumer divers témoignages remontant au Néolithique et au Mésolithique.

«Compensation écologique»

Et pour que cette opération ne nuise pas à la biodiversité,plusieurs opérations de «compensation écologique» ont été menées. C’est ainsi que des roselières ont été créées mais aussi des zones de reproduction pour les poissons sans oublier la recréation de milieux humides. Des opérations menées avec l’aide de la Ville pour trouver des sites naturels accueillant ces installations sur pas moins de 12 hectares. Des interventions multiples qui ont contribué à alourdir les coûts techniques, qui avec l’aménagement et la création du port, représente à eux seuls 19 millions d’euros.

Côté port fluvial, les installations compteront 139 anneaux destinés à accueillir des bateaux de 6 à 20 m, ainsi que 400 de pontons flottants et une promenade de 520 mètres pour longer les quais. On y trouvera également une capitainerie, une aire technique (mise à l’eau, entretien des bateaux, etc.), sans oublier une écluse et un chenal d’accès pour permettre le passage des bateaux du port vers l’Oise. L’ensemble du port sera géré par la société Sodeport (qui s’occupe déjà du port de Cergy) et la location des anneaux sera totalement indépendante du programme immobilier.

5.200 €/m² en moyenne pour un T3

Quant à l’urbanisme du secteur, on y retrouvera 320 logements collectifs en accession (dont 20 % de logements aidés), 1 500 m² de commerces avec un cabinet médical, 32 maisons de ville, 45 lots à bâtir, sans oublier 1900 m² d’espaces verts et 900 places de stationnement. L’ensemble doit apporter 1200 nouveaux habitants, soit 10% de la population actuelle de L’Isle-Adam. Les premiers logements ainsi que le port doivent être livrés pour la fin d’année.

«L’intégralité des logements réalisés par Eiffage a été vendue», indique le promoteur, ainsi que la quasi-totalité de ceux réalisés par les autres intervenants (Nexity et Cogedim). La clientèle est majoritairement locale avec 65% de Valdoisiens, et les prix s’affichent en moyenne à 5.200 euros le m² pour un T3.





Source link

Autres articles

des gants made in France qui s’auto-désinfectent à la lumière

administrateur

après presque trois mois de fermeture de l’aéroport, un premier avion a décollé d’Orly

administrateur

ce qu’il faut retenir du plan gouvernemental à 15 milliards d’euros

administrateur

Les trottinettes électriques aggravent le bilan carbone de Paris

administrateur

Les Japonais priés de remiser leur sceau, obstacle au télétravail confiné

administrateur

la gestion d’Anne Hidalgo étrillée par l’opposition dès le premier conseil municipal

administrateur