Image default
Economie

La taxe foncière s’est envolée de 360 euros dans un village vosgien


«Inadmissible», «Incompréhensible», «La mairie nous prend pour des vaches à lait»… À Contrexéville, petite commune des Vosges connue pour ses thermes dont l’eau minérale est commercialisée sous la marque Contrex (Nestlé), c’est la douche froide! Les habitants ont appris que le taux de leur taxe foncière va augmenter de 200%, passant de 10% à 30%, selon Vosges Matin.

Ce qui équivaut à une hausse de leur impôt local de 360 euros! Un taux supérieur à celui du département des Vosges (25,65% en 2019) qui fait partie du top 15 des plus élevés (12e exactement) et à la moyenne départementale (19,82%), selon le dernier Observatoire publié par l’Union nationale des propriétaires immobiliers.

» LIRE AUSSI – Immobilier: la taxe foncière des vieux logements risque de s’envoler

En signe de protestation, certains habitants ont affiché des pancartes sur la porte de leur garage, au fronton de leur entreprise ou à leurs fenêtres: «À vendre: non à l’augmentation» (voir le tweet ci-dessous). Les habitants de cette commune d’un peu plus de 3000 habitants ont également lancé une pétition pour réclamer que cette augmentation soit revue à la baisse. À ce jour, elle a déjà recueilli près de 500 signatures. «Cette ponction sur notre pouvoir d’achat va se répercuter sur le commerce et l’artisanat, déjà en difficulté à cause de la crise sanitaire, redoute Alain Jacquet, de l’Association de défense des citoyens contrexévillois. Elle dissuadera de nouvelles familles de s’établir dans notre ville, tandis que d’autres la quitteront pour des communes voisines dont l’imposition demeure très raisonnable».

» LIRE AUSSI – Fiscalité: découvrez votre taxe foncière, ville par ville

Les critiques fusent parmi les centaines de commentaires publiés avec la pétition. «Stop au gouffre financier des thermes et stop à la gabegie financière que représente le coup de fonctionnement municipal», s’insurge Pascal. «Oui à une augmentation raisonnée et progressive avec un plan pluriannuel détaillé de l’utilisation des deniers publics. Non à une hausse brutale et très forte, sans concertation préalable de la population et sans programme clairement établi», réagit Charlène. Ou encore: «Il est anormal que cette augmentation soit si importante sans qu’aucune économie significative n’ait été faite dans le budget municipal…De plus ces recettes supplémentaires ne sont pas planifiées sur des chantiers ou des projets portés par l’équipe municipale donc on ne sait pas comment cet argent va être utilisé…», s’offusque Jacques.

Consciente qu’il s’agit d’un effort important, la mairie n’a toutefois pas prévu de faire machine arrière. La recette fiscale servira à financer un plan d’investissement sur 5 ans pour restaurer la ville. «Nous avons les voiries communales qui n’ont pas été retravaillées depuis plus de 30 ans, nous avons des travaux à faire sur les bâtiments scolaires, sur d’autres bâtiments publics également», argumente Luc Gerecke, maire DVD de Contrexéville depuis 2014, cité par TF1. Un bras de fer à suivre.



Source link

Autres articles

la vente d’une usine de nickel provoque l’ire des indépendantistes

administrateur

Le Covid-19 stimule des solidarités inattendues entre entreprises

administrateur

Une deuxième chercheuse en éthique renvoyée de Google

administrateur

La France a détruit autant d’emplois en 4 mois depuis mars qu’en 3 ans entre 1991 et 1993

administrateur

Fonds de solidarité, loyers, charges… Le soutien aux entreprises renforcé pour faire face au reconfinement

administrateur

le redémarrage de Flamanville encore repoussé de cinq mois

administrateur