Image default
Finance

Le bitcoin et les cryptos s’enfoncent de nouveau



Le bitcoin et l’ensemble du marché des cryptos peinent à redresser la barre depuis leur krach de mai. Mardi, les cryptos plongent de 13 % à 20 %. La perspective d’un durcissement de la régulation aux Etats-Unis pèse nettement sur un marché déjà fébrile.

L’arrivée de capitaux en provenance du monde institutionnel , qui avait soutenu le marché pendant plus d’un an, va-t-elle ralentir voire s’arrêter provisoirement ? Pour l’analyse de la banque JP Morgan, les cours pourraient baisser encore et la volatilité progresser. Les institutionnels ne se précipitent pas pour acheter des bitcoins compte tenu du risque d’une nouvelle correction . Selon Coinshares, les produits indiciels indexés sur le bitcoin ont connu leurs plus fortes sorties la semaine dernière, autour de 141 millions de dollars. Les ventes des investisseurs ont été concentrées sur la leader des cryptos. Les produits financiers indexés sur l’ether ont continué à collecter.

Spectre de 2018

Le krach du 19 mai a laissé des traces. Le bitcoin a perdu 35 % de sa valeur le mois dernier, soit la deuxième pire performance mensuelle de son histoire après novembre 2018 (-37 %). Le spectre de cette année noire qui marqua l’effondrement de la bulle née en 2017, est dans tous les esprits. Nikolaos Panigirtzoglou de JP Morgan n’exclut pas une chute du bitcoin vers les 24.000 dollars, soit un nouveau recul de près de 25 %. « Le bitcoin évolue dans une zone de consolidation. Il y a des flux d’achats notables sous 33.000 dollars et des ventes importantes au-dessus de 40.000 dollars notamment de la part d’investisseurs récents. Les particuliers semblent être revenus à l’achat. Il faudra de forts volumes pour sortir de cette zone et soit chuter sous 32.000 dollars ou remonter au-dessus de 40.000 », estime Anthony Pompliano du fonds Morgan Creek Digital.

Bond de la volatilité

Depuis 2012, le bitcoin a progressé dans deux cas sur trois en juin. Quand il montait, il gagnait en moyenne 17 % et cédait en moyenne 16 % durant les mois de juin en repli. Le bitcoin a jusqu’ici résisté aux bulles à répétition qui ont jalonné son histoire mais au prix d’une grande volatilité.

La volatilité mensuelle du bitcoin a bondi de 80 % cette année et pour atteindre 6 %. Elle avait grimpé à 10 % lors de la tempête du mois de mars 2020 lors de la pandémie mondiale. Le bitcoin plongea de 38 % le 12 mars , la troisième plus forte chute de son histoire après le 11 avril 2013 (-47 %) et le 11 juin 2011 (-39 %). La leader des cryptos connut ses plus fortes variations en 2011 et 2013 quand la volatilité dépassa certains mois les 15 %. La volatilité est encore bien plus importante sur des cryptos comme le dogecoin et l’ether.



Source link

Autres articles

Le bitcoin et les cryptos saisis de la folie des grandeurs

administrateur

Courtage d’assurance : Gras Savoye passe dans le giron de l’américain Gallagher

administrateur

Les banques britanniques aptes à absorber le double choc du Brexit et du covid, selon le régulateur

administrateur

La BCE attendue en rempart face à la deuxième vague

administrateur

Banque : à la BRED, des agences ouvertes uniquement sur rendez-vous

administrateur

Dette des entreprises, fonds propres : ultimes tractations entre Bercy et les banques

administrateur