Image default
Finance

Le groupe de K-Pop BTS enflamme la Bourse de Séoul



Publié le 16 oct. 2020 à 15:41

Pour s’imposer au sommet de tous les hits parades de la planète, le groupe sud-coréen de K-Pop BTS a déployé un écosystème digital original où il orchestre une interaction permanente avec ses dizaines de millions de fans dans le monde. Chaque jour, les sept chanteurs de la formation alimentent leurs groupies en contenu vidéo sur leur chaîne YouTube, leurs comptes Instagram ou leur application pour smartphone Weverse. Un coup de blues, une nouvelle chanson, un concert privé. Tout est en ligne. Et tout naturellement, les artistes ont mobilisé ces supports, ce jeudi, pour retransmettre en direct l’introduction en Bourse des actions de Big Hit Entertainment, le label qui les produit depuis 2013.

Les fans et les petits actionnaires ont ainsi pu suivre l’envolée du titre au fil de la journée. Mise en vente à 135.000 wons (115 dollars) pièce, l’action Big Hit s’échangeait à 270.000 wons (227 dollars) dès l’ouverture du marché pour finir la journée à 258.000 wons.

Venu célébrer à la Bourse cette introduction spectaculaire, le management de Big Hit Entertainment a promis aux investisseurs qu’il ne trahirait pas leur confiance. « Big Hit Entertainment va continuer de s’efforcer à devenir la meilleure société de plateformes de divertissement au monde », a lancé son dirigeant Bang Si-hyuk, un ancien compositeur plus connu dans l’industrie sous le nom de « Hitman » Bang.

Une fortune de 2,8 milliards de dollars

Toujours propriétaire, après l’opération, de 34% d’un Big Hit désormais valorisé à 7,5 milliards de dollars, le dirigeant est désormais à la tête d’une fortune de 2,8 milliards de dollars. Les membres de la formation se sont, eux, enrichis de plus de 15 millions de dollars. Chacun avait reçu, avant la souscription, 68.485 actions en remerciement, pour l’énergie mise au service du groupe depuis son lancement en 2013.

Après des premières années difficiles, BTS enchaîne les records. Malgré des paroles essentiellement en coréen et un univers K-Pop longtemps moqué en Occident, il accumule les ventes records d’albums sur tous les grands marchés. Lundi dernier, deux des titres de BTS – « Savage Love » et « Dynamite » – occupaient ainsi les deux premières places du très convoité Billboard « Hot 100 ».

Si l’épidémie de Covid-19 a contraint le Boys Band à renoncer à la quasi-totalité de ses grands concerts en public, son omniprésence digitale et ses liens constants avec les fans lui ont permis d’activer d’autres sources de revenus et de monter des concerts en ligne payants. Le week-end dernier, 930.000 personnes, basées dans 191 pays différents, se sont ainsi connectées pour suivre leur dernière performance. Un record qu’aucun artiste n’avait jamais approché.

Séduire les investisseurs

Pour séduire les investisseurs et certains analystes qui redoutent un essoufflement du phénomène, Big Hit a assuré qu’il allait cultiver ces nouvelles formes de consommation de la musique et développer, sur le même modèle, l’audience des autres groupes qu’il a formés.

Depuis le début de l’année, le marché coréen a plutôt plébiscité ces entreprises de divertissement qui apparaissent bien positionnées pour profiter de la crise du Covid-19 et des phases de confinement. Le mois dernier, c’est Kakao Games, la filiale jeu vidéo de la plateforme de messagerie la plus populaire du pays, qui avait régalé la Bourse de Séoul.



Source link

Autres articles

Le fonds Apax Partners s’intéresse à la gestion de patrimoine

administrateur

Après la flambée du printemps, le crédit aux entreprises commence à ralentir

administrateur

Ménages en difficulté : la limitation des frais bancaires arrivera plus vite

administrateur

JP Morgan visé par une amende d’un milliard de dollars pour manipulation sur les métaux

administrateur

MIFID II: pour le gendarme européen, la recherche actions n’est pas menacée

administrateur

Société Générale envisage de fusionner ses réseaux avec Crédit du Nord

administrateur