Image default
Economie

Le plafond du fonds de solidarité pourrait être porté à 3 millions d’euros


Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, a confirmé travailler à une nouvelle mouture de ce dispositif pour «faire face à des situations nouvelles».

Une nouvelle version du fonds de solidarité devrait bientôt voir le jour. Le ministre de l’Économie, Bruno Le Maire, l’a confirmé ce lundi. «Nous allons encore probablement le modifier dans les semaines qui viennent pour faire face à des situations qui sont nouvelles», a-t-il expliqué sur France Inter.

L’idée serait de relever le plafond de ce fonds qui se situe aujourd’hui à 200.000 euros. «Je confirme que nous travaillons à un nouveau plafonnement beaucoup plus généreux du fonds de solidarité de façon à prendre en charge la situation des chaînes hôtelières, des chaînes de restaurants, de restaurateurs qui ont trois ou quatre restaurants dans des grandes villes. Nous travaillons sur un plafond à 3 millions d’euros. Nous aurons l’occasion de préciser les choses cette semaine», a-t-il précisé. Le ministre a néanmoins prévenu: «dès qu’on modifie les critères, ça apporte des délais supplémentaires. Je sais que ça pèse sur la trésorerie. On fait le maximum pour accélérer la procédure».

Bruno Le Maire a confirmé plus largement que le gouvernement soutiendrait les secteurs en difficulté «aussi longtemps que cela sera nécessaire». Il demandera notamment au secteur bancaire un effort supplémentaire sur les prêts garantis par l’État. «Je recevrai la fédération bancaire demain. Je leur demanderai si, pour tous les secteurs en difficulté, nous pouvons différer le remboursement du PGE du 1er mars 2021 au 1er mars 2022».

«J’appelle à une réforme des retraites»

Interrogé sur la dette publique, qui s’est envolée avec la crise sanitaire, Bruno Le Maire a réaffirmé qu’il n’y aura pas de hausse d’impôts, «ni sur les ménages, ni sur les entreprises». «La seule direction qui nous permettra de retrouver de la croissance est celle qui consiste à éviter toute solution de facilité comme l’augmentation des impôts», a-t-il expliqué.

Le ministre a plaidé pour une poursuite des réformes, notamment celle des retraites. «Je considère que globalement, le pays ne travaille pas suffisamment parce qu’il y a trop de chômage, parce qu’on fait partir trop tôt les gens à la retraite, parce que les jeunes entrent trop difficilement sur le marché du travail. Au bout du compte, ça peut conduire à un appauvrissement de la France et donc à un niveau de vie moins bon pour nos enfants et petits-enfants. Ce n’est pas ce que je souhaite pour mon pays. C’est pour ça que j’appelle à une réforme des retraites», a lancé Bruno Le Maire.

Ce dernier se veut par ailleurs confiant sur la capacité de la France à relancer son économie. «Même s’il y a devant nous des semaines difficiles, l’année 2021 sera une bonne année pour l’économie française parce que nous avons une capacité de rebond qui est exceptionnelle. Dans la première partie de l’année 2021, le choc va être important sur l’emploi, sur les entreprises. Mais je suis convaincu que dans le deuxième temps de 2021, l’économie rebondira fort».



Source link

Autres articles

TikTok dévoile la recette de son système de recommandations #foryou #pourtoi

administrateur

Édouard Philippe rappelle les chefs d’entreprise à leur responsabilité pénale

administrateur

La collecte des livrets A et LDDS reste à un niveau record en mai

administrateur

L’Australie s’inquiète d’un possible embargo chinois sur son charbon

administrateur

Peut-on encore rendre les transports en commun gratuits quand les caisses sont vides ?

administrateur

La Cour des comptes pointe la forte hausse du déficit de l’État… avant la crise du Covid-19

administrateur