Image default
Economie

Le vaccin BioNTech/Pfizer peut «neutraliser» les variants du Covid-19, selon Pfizer


Les recherches devront toutefois se poursuivre, prévient le laboratoire américain.

Le vaccin contre le Covid-19 de Pfizer Inc et BioNTech semble fonctionner contre une mutation clé dans les nouvelles variantes hautement transmissibles du coronavirus découvertes en Grande-Bretagne et en Afrique du Sud, selon une étude de laboratoire menée par le fabricant de médicaments américain.

L’étude de Pfizer et des scientifiques de la branche médicale de l’université du Texas, qui n’a pas encore été examinée par des pairs, a indiqué que le vaccin était efficace pour neutraliser le virus comportant la mutation N501Y de la protéine de pointe.

«Les anticorps des personnes ayant reçu le vaccin Pfizer-BioNTech COVID-19 neutralisent efficacement le SRAS-CoV-2 avec une mutation clé qui se trouve également dans deux souches hautement transmissibles» indentifiées, indique également le laboratoire BioNTech dans un communiqué.

D’autres travaux encore nécessaires

L’étude Pfizer-BioNTech a été menée sur du sang prélevé sur des personnes ayant reçu le vaccin. L’une des limites de ces travaux, soulignée par les auteurs eux-mêmes, est qu’ils ne portent pas sur l’ensemble des mutations présentes sur ces variants. Les chercheurs prévoient d’effectuer d’autres tests similaires et espèrent disposer de plus de données d’ici quelques semaines.

Les scientifiques ont déclaré que les résultats de l’étude contribueraient néanmoins à apaiser les craintes autour des vaccins administrés à des millions de personnes dans le monde dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

«C’est une bonne nouvelle, principalement parce que ce n’est pas une mauvaise nouvelle», a déclaré Stephen Evans, professeur de pharmaco-épidémiologie à la London School of Hygiene & Tropical Medicine. «Donc, oui, c’est une bonne nouvelle, mais cela ne nous donne pas encore une confiance totale dans le fait que les vaccins Pfizer (ou autres) vont définitivement permettre une protection».

AstraZeneca, Moderna et CureVac testent également leurs vaccins pour voir s’ils fonctionnent contre les variantes qui se répandent rapidement. Ils ont déclaré qu’ils s’attendaient à ce qu’elles soient efficaces, mais le calendrier de ces études n’est pas connu.

Modifications rapides du vaccin

Le vaccin de Pfizer/BioNTech et celui de Moderna, qui utilisent la technologie de l’ARN messager synthétique, peuvent être rapidement modifiés pour répondre aux nouvelles mutations d’un virus si nécessaire. Les scientifiques ont suggéré que les changements pourraient être effectués en six semaines seulement.

La variante n’est pas la première de la pandémie à émerger. Selon Eleanor Riley, professeur d’immunologie et de maladies infectieuses à l’université d’Edimbourg, ces types d’études seront nécessaires dès leur apparition. «Il pourrait être nécessaire de modifier le vaccin au fil du temps», selon elle.

À VOIR AUSSI – Covid-19: l’UE signe un accord pour l’achat de 300 millions de doses supplémentaires du vaccin Pfizer-BioNTech



Source link

Autres articles

Apple retarde la sortie de l’iPhone 12

administrateur

La très attendue PlayStation 5 sort ce jeudi en France

administrateur

Le geste pas si désintéressé des géants du e-commerce en faveur des petites enseignes

administrateur

les chantiers d’Anne Hidalgo à Paris

administrateur

L’iPhone 5G, grande inconnue de la keynote d’Apple

administrateur

que sait-on de la cyberattaque massive «Sunburst» ?

administrateur