Image default
Economie

Le versement de la prime informatique pour les enseignants reporté à fin février


Cette prime destinée à l’équipement informatique des enseignants devait être versée en janvier. D’une valeur de 150 euros, elle est jugée insuffisante par certains syndicats.

C’est l’incompréhension chez les professeurs. Tous s’attendaient à recevoir, avec leur salaire du mois de janvier, la prime informatique promise par le gouvernement. D’un montant de 150 euros, elle a pour but de financer une partie de leurs achats de matériel informatique afin de mener à bien leurs cours, en particulier à distance. Son versement a été reporté à fin février.

Ce report d’un mois est dû «à des arbitrages», explique Guislaine David, co-secrétaire générale et porte-parole du SNUipp-FSU. «Sa mise en paiement a été décidée au premier janvier 2021 mais le ministère de l’Éducation a dû faire des arbitrages afin de déterminer qui peut la toucher dans chaque département avant la mise en paiement», précise-t-elle. Or, le calcul des salaires se fait au début du mois précédent. La prime ayant été intégrée en janvier, il faut donc attendre la paye du mois de février pour qu’elle soit versée. Ce que confirme le ministère de l’Éducation : «S’agissant d’une nouvelle indemnité, des développements informatiques ont été nécessaires pour adapter le système d’information ressources humaines. La prime sera donc versée sur le salaire de février».

«Ce qui a provoqué des remontées de collègues, c’est que dans une vidéo envoyée aux enseignants en novembre, le ministre avait indiqué qu’elle serait versée en janvier, ce qui a entraîné de l’incompréhension», explique Guislaine David, regrettant un manque de communication de la part de l’État.

Un montant discuté

Cette aide destinée aux professeurs relevant du ministère chargé de l’Éducation nationale et aux psychologues de l’Éducation nationale a été validée par un décret du 5 décembre 2020. Le texte officiel exclut toutefois les professeurs documentalistes et les conseillers principaux d’éducation (CPE), ce qu’avait dénoncé le corps enseignant. S’ils ne recevront pas de prime en février, ils ne sont pas laissés de côté pour autant, assure le Sgen-CFDT. Pour ces deux catégories, cette aide se matérialisera par une valorisation de 150 euros de primes déjà perçues. Le calendrier de sa mise en place reste encore à préciser mais elle devrait être effective dans les prochains mois, précise le syndicat.

Autre point de discorde, le montant de cette aide jugé insuffisant par le SNUipp-FSU. «Nous demandions depuis très longtemps une prime d’équipement mais elle n’est pas suffisante, elle ne permet pas de s’acheter un ordinateur», pointe Guislaine David. Selon le syndicat, qui regrette que le montant n’ait pas été calculé selon les besoins du corps enseignants mais en termes de budget disponible, la prime devrait s’élever à 500 euros par an.

De son côté, le Sgen-CFDT préfère voir une «avancée» pour la profession et se satisfait de cette somme jugée «convenable». «Si on est dans une logique d’amortissement, un ordinateur coûtant entre 400 et 500 euros est amorti sur trois ans grâce à cette aide», explique Laetitia Aresu, secrétaire nationale du syndicat. «Cette prime est essentielle car les enseignants et personnels de l’Éducation nationale travaillent avec leur propre matériel sans aucune compensation financière», rappelle-t-elle.



Source link

Autres articles

les faux tests PCR, casse-tête pour les compagnies et la police aux frontières

administrateur

les régions prisées par les Français pour se mettre au vert

administrateur

Guillaume Peltier propose de gérer à part la «dette de guerre» du Covid-19

administrateur

Les Français épargnent en moyenne 276 euros par mois actuellement

administrateur

Le jambon cuit bientôt condamné à passer du rose au gris ?

administrateur

Des Playstation 5 ont-elles été volées par des livreurs ?

administrateur