Image default
Economie

Les 10 commandements d’un déconfinement réussi en entreprise


Les experts du groupe International SOS – spécialisé dans la santé, la sécurité et la logistique dédiés au soutien et à l’assistance de ses clients (entreprises, associations, ONG…) – ont identifié dix défis majeurs qui vont se poser dès les premiers jours de reprise d’activité et dont les dirigeants et managers devront particulièrement tenir compte dans leurs protocoles de déconfinement.

«La progressive période de déconfinement qui se profile obligera les dirigeants d’entreprise à un devoir de vigilance particulier à l’égard de leurs salariés, pour assurer leur santé physique et mentale, explique le Dr Philippe Guibert, Directeur médical régional d’International SOS. Pour réussir cette période, une relation de confiance et de transparence doit s’établir entre salariés et dirigeants, avec l’appui de la médecine du travail et un accent particulier mis sur le dialogue social».

COMMANDEMENT 1: Adapter l’environnement de travail

L’entreprise doit prévoir une stratégie et un plan pour déployer les mesures adaptées à leur activité, tels les tests et les dispositifs de protection, pour pouvoir protéger la santé de ses collaborateurs. La question des transports domicile / lieu de travail doit être intégrée avec l’objectif de limiter les risques pour les salariés.

COMMANDEMENT 2: Communiquer, informer en toute transparence

Pour accepter de revenir travailler et donner le meilleur d’eux-mêmes dans un univers encore très dégradé et instable, les salariés devront avoir une confiance absolue sur la sécurité de leur environnement de travail et le sentiment que leur management en a conscience. L’information en direction des salariés devra donc être permanente, transparente et objective, et porter sur les actions prises par l’entreprise pour veiller à préserver le lieu de travail de la transmission de la maladie.

COMMANDEMENT 3: Vérifier l’information

«La crainte d’un retour d’une deuxième vague de Covid-19 génèrera une multiplication des fausses alertes et d’informations tronquées évoquant des pseudos résurgences de foyers ou de failles sanitaires susceptibles de perturber la bonne marche des affaires et d’influencer à tort les décisions des dirigeants et les comportements des employés», prévient à juste titre International SOS. D’où l’obligation, pour les employeurs de «s’informer aux meilleures sources sur la réalité de la situation sanitaire».

COMMANDEMENT 4: Donner à la médecine du travail un rôle essentiel

La période d’incertitude qui s’ouvre doit confirmer le rôle de la médecine d’entreprise au cœur de la reprise d’activité, comme tiers de confiance en termes de conseil, d’information et de gestion des informations personnelles liées à la santé des salariés.

COMMANDEMENT 5: Protéger la santé mentale des salariés

«De nombreuses personnes pourraient sortir déstabilisées de la période de confinement, source d’isolement, de repli sur soi, d’activité physique réduite, génératrice de stress ou d’addictions, prévient International SOS. Les salariés les plus fragiles devront être rapidement identifiés par leurs managers pour bénéficier de soutien émotionnel particulier».

COMMANDEMENT 6: Gérer l’absentéisme

La poursuite de l’épidémie créera une variété des motifs d’absence, entre salariés absents pour raison médicale, personnelle ou familiale ou liées à l’organisation du travail (école, proximité avec une personne vulnérable, mise en quarantaine…) et obligera les entreprises à faire face à «une situation d’absentéisme perlé inédite».

COMMANDEMENT 7: Gérer la santé et la sécurité physique des expatriés

«Dans certains pays d’Amérique Latine ou d’Afrique, la crise sanitaire a engendrée une crise économique génératrice de tensions sociales, voire de criminalité, indique International SOS, présent 90 pays dans le monde. Assurer la sécurité des expatriés et de leur entourage dans ces conditions de vie et de travail dégradées doit être plus que jamais une priorité».

COMMANDEMENT 8: S’adapter aux contraintes du secret médical

La carte immunologique de chaque salarié, son profil de risque ou son exposition au virus sont des informations essentielles qui jouent sur l’ampleur de la reprise d’activité en entreprise. Ces informations tombant sous le sceau du secret médical, les dirigeants devront veiller à respecter la réglementation et les droits des salariés afin de garantir la confiance.

COMMANDEMENT 9: Accroître sa responsabilité sociétale

«Les entreprises auront un rôle clé à jouer vis-à-vis de leurs écosystèmes extérieurs, en particulier dans les zones qui seront très touchées par la crise sanitaire et économique (en France ou à l’étranger)», plaide International SOS, pour qui la crise actuelle conduit «à remettre au premier plan les objectifs de Développement Durable de l’ONU, en particulier le numéro 3 relatif à la santé pour tous».

COMMANDEMENT 10: Renforcer la cybersécurité

Le télétravail et l’utilisation accrue des outils numériques à leur domicile a rendu vulnérables les réseaux informatiques des entreprises. Les fraudes en ligne sont également en forte augmentation (fausses offres d’achat de masques, de produits hydroalcooliques ou d’outils de protection sanitaires…). D’où une vigilance extrême qui doit être maintenue sur ces questions au cours des premiers jours du retour au travail.



Source link

Autres articles

«C’est devenu normal dans les transports, pourquoi ça ne le serait pas ici?» les commerçants face au port obligatoire du masque

administrateur

Pourquoi l’immobilier attire tant les Français, malgré la crise?

administrateur

Pour espérer surmonter la crise, la ciergerie de Lourdes vend désormais en ligne

administrateur

La Poste revient le samedi et ouvre un service de collecte de lettre recommandée

administrateur

Pourquoi les restaurateurs français ne tiennent-ils pas de carnet de rappel pour tracer le virus ?

administrateur

les jeunes à la peine face à la pandémie

administrateur