Image default
Finance

Les banques sous pression après l’affaire du fonds Archegos



Les banques sont prises dans la tourmente de l’affaire Archegos , ce fonds spéculatif américain en difficulté depuis la fin de semaine dernière.

Ce lundi matin, tout le secteur bancaire européen qui souffre en Bourse. L’indice Euro Stoxx Banks, qui rassemble les principaux établissements de la zone euro abandonnait 1,4 %, soit l’une des plus fortes baisses sectorielles.

Les actions des principaux établissements français cotés étaient en net recul, alors que le marché parisien demeurait plutôt stable.

BNP Paribas et Société Générale accusaient les plus fortes baisses de l’indice CAC 40, avec respectivement – 2,5 % et – 1,8 % en début de séance. Le titre Crédit Agricole diminuait quant à lui de 1 %, alors que Natixis reculait « seulement » de 0,4 %, pour s’établir juste au-dessus du prix de l’offre de rachat formulée par sa maison-mère BPCE .

Credit Suisse en forte baisse

Dans l’ensemble, les investisseurs s’inquiètent de l’impact que peuvent avoir les difficultés rencontrées par le fonds Archegos, qui a fait défaut sur ses appels de marge et a précipité la vente massive de blocs d’actions vendredi dernier, notamment à Wall Street.

Credit Suisse et Nomura ont déjà prévenu les marchés que leurs résultats allaient être fortement affectés par les problèmes d’Archegos. La banque japonaise chiffre la perte potentielle à deux milliards de dollars (1,7 milliard d’euros). L’action s’est effondrée de 16,5 % à la Bourse de Tokyo. Credit Suisse chutait de près de 13 % à Zurich.

Dans un communiqué, Credit Suisse a indiqué que d’autres banques étaient en train de liquider leurs positions après les défauts sur les appels de marge du fonds spéculatif. Difficile de savoir précisément, pour l’instant, qui est concerné et quel impact la situation pourrait avoir, de façon directe ou indirecte, sur ces établissements.

Morgan Stanley et Goldman Sachs ont agi rapidement

Deutsche Bank ferait partie des groupes exposés aux difficultés du fonds, selon Bloomberg, même si la banque n’a pas communiqué pour l’instant sur sa situation. L’action recule de près de 5 % ce lundi matin. UBS était également citée par des analystes et des investisseurs. Elle abandonne plus de 4 % à la Bourse de Zurich.

De l’autre côté de l’Atlantique, Morgan Stanley et Goldman Sachs faisaient partie vendredi des établissements les plus exposés par les ventes massives d’actions opérées par Archegos. Sans pour autant qu’il soit possible de déterminer d’éventuelles pertes. « Ils ont agi vite, donc il se pourrait qu’ils soient moins impactés que d’autres groupes qui déboucleraient leurs positions seulement maintenant », commente un analyste financier.



Source link

Autres articles

Prêts garantis : la mobilisation des banques étrangères reste faible

administrateur

Covid-19: en deux mois, l’endettement des entreprises a bondi de 90 milliards d’euros

administrateur

A Wall Street, les banquiers craignent une forte baisse des bonus

administrateur

Coronavirus : pour éviter une pénurie, Trump ordonne aux producteurs de viande de rester en activité

administrateur

Nouveau coup de frein sur la collecte de l’assurance-vie

administrateur

Assurance crédit : Bercy renouvelle son filet de sécurité contre les impayés

administrateur