Image default
Finance

Les Bourses mondiales portées par les espoirs de reprise



La reprise de l’activité économique après le confinement porte les Bourses mondiales. En Europe, ce mercredi à la mi-journée, les places européennes gagnent entre 1 et 2 %. L’Euro Stoxx 50 progresse de 1,8 %, le Dax allemand de 1,7 %, le MIB italien de 1,3 % et l’Ibex espagnol de 2,5 %. 

A Paris, le CAC 40 poursuit sa remontée au-dessus de 4.600 points. L’indice des 40 principales capitalisations françaises avance de 1,8 %, après avoir déjà pris 2,15 % lundi et 1,46 % mardi. Toujours en recul de 21 % depuis le début de l’année, il est aujourd’hui à son plus haut niveau depuis le creux de fin mars. 

L’optimisme est également de mise à Wall Street. Mardi, le S & P 500 a franchi la barre des 3.000 points pour la première fois depuis la tempête boursière. L’indice américain s’est maintenu au-dessus de cette barre pendant la plus grande partie de la séance.

Plan de relance

Ni la situation à Hong Kong, ni les tensions entre les Etats-Unis et la Chine, ni les avertissements de la Banque centrale européenne n’entament le moral des investisseurs. Ils prêtent davantage attention aux signes de reprise de l’activité après le confinement. Dans son nouveau point de conjoncture, l’Insee évoque « une reprise assez nette bien qu’encore partielle », même s’il s’attend à une chute de 20 % environ du produit intérieur brut au deuxième trimestre. 

Autre raison d’espérer : le plan de relance de 750 milliards d’euros proposé par la Commission européenne. Il prévoit que les pays touchés par la pandémie bénéficient d’aides directes mais aussi de prêts.

La hausse continue de profiter en premier lieu aux secteurs cycliques largement massacrés pendant la crise boursière, comme les banques, le tourisme et l’automobile. Parmi les progressions les plus marquées du Stoxx 600, le tour-opérateur TUI poursuit ainsi son rebond spectaculaire avec un gain de plus de 20 %. A Paris, la plus forte hausse du CAC 40 est pour Renault (+7 %), après la présentation de la réorganisation de son alliance avec Nissan et Mitsubishi Motors. 

Dans une note récente, l’équipe de stratégie actions de Barclays estime que le rally boursier en cours a toutes les chances de se prolonger. Le rebond des mois d’avril-mai était essentiellement lié au débouclage d’opérations de protections contre la baisse et aux couvertures de positions vendeuses (short). « Cela pourrait bientôt changer. La chute de la volatilité combinée au rebond de l’activité pourrait envoyer un signal d’achat et raviver le FOMO (fear of missing out, cette peur des investisseurs de rater la hausse, NDLR) », estiment-ils.



Source link

Autres articles

La Cour constitutionnelle allemande lance un ultimatum à la BCE

administrateur

La Grèce lance un emprunt à 10 ans pour sauver son économie du coronavirus

administrateur

Coronavirus : le prêt garanti par l’Etat en quatre questions

administrateur

Vent d’euphorie sur les Bourses chinoises

administrateur

Coronavirus : l’Italie grande gagnante du plan de soutien de la BCE

administrateur

Assurance auto : UFC- Que Choisir demande aux assureurs de « rendre » l’argent

administrateur