Image default
Economie

les chantiers d’Anne Hidalgo à Paris


Arrivant en tête avec près de 49 % des voix, devant Rachida Dati et Agnès Buzyn, la maire sortante, Anne Hidalgo a décroché, dimanche 28 juin, un deuxième mandat à la tête de la première ville de France.

Interrogée par Figaro Immo à l’occasion de l’élection municipale à Paris, (comme les principaux candidats), Anne Hidalgo souhaite mener différentes actions qui impactent l’immobilier et le logement. Son alliance avec les Verts et David Belliard va sans doute accélérer la transition écologique dans la capitale.  Voici les principales orientations qui attendent – à priori – les parisiens.

Atteindre le seuil de 25 % de logements sociaux d’ici 2025

Anne Hidalgo veut respecter la loi SRU, ce qui suppose de continuer à produire des logements sociaux pour atteindre le seuil de 25 % fixé d’ici 2025.Pour cela, elle compte utiliser plusieurs leviers : « la construction neuve sur les anciennes emprises ferroviaires, la préemption d’immeubles anciens, le conventionnement, la transformation de bureaux obsolètes en logements » indique-t-elle.

Contrôler l’encadrement des loyers avec les agents immobiliers

Concernant le dispositif d’encadrement des loyers qui est en vigueur à Paris (avec de nouveaux plafonds à partir du 1er juillet 2020), Anne Hidalgo est catégorique : « Nous signerons une charte avec l’ensemble des agences immobilières et des plateformes, les engageants au respect de la loi. Je souhaite que nous organisions, tous les six mois, un contrôle aléatoire des annonces mis en ligne. »

Créer une société immobilière : Paris logement abordable

Au sein du marché locatif, elle a annoncé la création d’une société immobilière baptisée : Paris Logement Abordable, avec des acteurs institutionnels. Son objectif : « Proposer des logements à destination des classes moyenne qui seront loués 20% en dessous du prix du marché. Concrètement, cela signifie une pièce en plus pour le même loyer. » indique-t-elle.

Dissocier foncier et bâti avec des biens 2 fois moins chers

Concernant l’accession à la propriété, Anne Hidalgo souhaite proposer 5 000 logements à moins de 5 000 euros du m2 « grâce à la dissociation du foncier et du bâti » promet la maire sortante. Par l’intermédiaire de la Foncière de la Ville de Paris, il s’agit de proposer des logements moitié prix que ceux qui sont actuellement sur le marché dans la capitale.

La carte des prix de l’immobilier à Paris au T1 2020

Ci-dessous, la carte des prix moyens au m2 des appartements anciens à Paris, selon les statistiques des notaires. arrondissement par arrondissement. Il ne reste plus que 5 arrondissements qui sont à moins de 10 000€/m2. Désormais, un seul, le 20ème, se situe à moins de 9 000€/m2. Le quartier le plus cher est Odéon (6ème) qui affiche une moyenne à 16 880€/m2 et le plus « abordable » : Pont de Flandres (19ème) à 7 950€/m2. 

Construire de nouveaux quartiers

Selon Anne Hidalgo, toutes les villes du Grand Paris doivent prendre leur part dans la construction de logements et notamment de logements sociaux. « Paris ne doit pas « rejeter » sur la banlieue l’effort à réaliser en la matière. Nous continuerons à créer des logements sur les anciennes friches ferroviaires, comme nous l’avons fait à Clichy-Batignolles, mais aussi dans les anciens hôpitaux, dans des bâtiments de bureaux reconvertis… » ajoute-t-elle.  

La carte des prix au m2 des appartements neufs, selon Le Laboratoire de l’immobilier (juin 2020)

Changer les règles d’urbanisme et privilégier les matériaux écologiques

Aux portes de Paris, Anne Hidalgo s’engage à créer de nouveaux quartiers de logements insérés dans des grands parcs : à Bercy Charenton, à Chapelle Charbon… « Nous souhaitons opérer une révolution dans la construction : toujours préférer la conservation à la démolition, les matériaux écologiques (bois, terre, pierre…) au béton, et généraliser le réemploi. Nous changerons nos règles d’urbanisme pour qu’elles intègrent ces nouvelles priorités. » promet-elle.  Ci-dessous la vidéo du projet de l’aménagement de la Porte Maillot.

Limiter la location de meublés touristiques à Paris

Selon Anne Hidalgo : « Airbnb ne respecte pas la réglementation : moins de la moitié des annonces y affichent le numéro d’enregistrement obligatoire et plusieurs milliers de logements parisiens sont loués plus de 120 jours par an. Il faut mieux réguler encore cette activité. » Pour cela, elle souhaite proposer un référendum auprès des Parisiens, qui portera notamment sur la limitation de la plateforme dans les quartiers. Son idée ? « Diminuer le nombre annuel de nuitées autorisées de 120 à 30 ou 60 ou empêcher la transformation de locaux d’activité en hébergements touristiques. » Une proposition qui fait déjà débat.

Racheter des logements Airbnb pour les remettre sur le marché

Dans le cadre de la lutte contre la vacance locative, et à l’occasion d’une interview à France Inter, le 5 juin dernier, la maire sortante a indiqué qu’elle souhaitait racheter des logements Airbnb puis les remettre sur le marché locatif de longue durée à moins de 20 % des prix du marché. « Cette proposition fera partie des premiers actes que je poserai », a-t-elle précisé ajoutant « qu’Airbnb représentait 26.000 logements au cœur de la capitale. »

Julien Denormandie, ministre du logement sur la mairie de Paris et Airbnb

Interrogé au Club Figaro Immo, le 31 mai dernier, le ministre de la Ville et du logement a réagi à la proposition de la mairie de Paris sur le projet de rachat de logements type Airbnb. Selon lui : « La mairie de Paris a une relation très particulière avec Airbnb. Elle en fait un objet politique avec une position dogmatique ».

C’est dans la semaine qui suit le deuxième tour de l’élection municipale que le Conseil de Paris (163 nouveaux conseillers de Paris) doit se réunir à l’Hôtel de Ville pour élire officiellement la maire de Paris. Le vote a lieu à la majorité absolue. Ce qui signifie qu’il faut obtenir le soutien d’au moins 82 conseillers de Paris sur les 163. La durée de mandat du maire est de 6 ans.

Olivier Marin



Source link

Autres articles

arrêtez tout et Netflix assumera les conséquences»

administrateur

Des financements pour «accroître» la production de masques sanitaires

administrateur

l’employeur peut-il imposer la durée et le calendrier ?

administrateur

Soignants, enseignants, fonctionnaires… quelles professions vont recevoir une prime ?

administrateur

dans les services publics, il faudra prendre rendez-vous

administrateur

la Suisse va transmettre l’identité de clients d’UBS au fisc français

administrateur