Image default
Economie

Les discothèques vont-elles rouvrir le 2 juillet ?


La date du 2 juillet est désormais sur la table pour la réouverture des discothèques. Mais rien ne sera acté avant le 21 juin.

Alors que la deuxième étape du déconfinement est enclenchée ce 9 juin, elles sont les rares établissements à ne pas bénéficier d’un horizon de réouverture. Les discothèques, fermées depuis plus de quinze mois, figurent parmi les grandes laissées-pour-compte de la pandémie. Mais ce 9 juin, une information relayée par BFM Business est venue donner, une nouvelle fois, de l’espoir à leurs clients et propriétaires: leur réouverture serait envisagée pour le 2 juillet. Soit quelques jours à peine après la levée du couvre-feu, le 30 juin.

Cette date est-elle pour autant à prendre au sérieux ? Les discothèques étaient censées être fixées sur leur sort «le 15 juin au plus tard», avait promis Alain Griset, le ministre délégué aux PME. La clause de revoyure a finalement été décalée au 21 juin, a fait savoir Emmanuel Macron ce mardi, en déplacement dans la Drôme pour rencontrer des restaurateurs à la veille de la réouverture en salle.

Rien d’officiel

«Les discussions sont encore en cours, rien n’a été encore arbitré sur une date», indique le cabinet d’Alain Griset. En faisant passer au conditionnel l’annonce formulée par Emmanuel Macron. «Aux alentours du 21 juin, des annonces concernant les conditions de réouverture pourraient être faites».

À VOIR AUSSI – Macron donne rendez-vous aux discothèques le 21 juin

La profession, elle, évoque une date émanant de Bercy. À en croire un communiqué du SNDLL, l’un des principaux syndicats de la profession, l’annonce aurait «pris de court» les parties prenantes aux négociations en cours. «Si le président de la République nous convoque le 21 juin, vu la pression autour de ce dossier, on voit assez mal ce qu’il peut faire d’autre qu’annoncer une reprise prochaine de l’activité», analyse Patrick Malvaës, le patron du SNDLL. «Le mieux est de connaître au plus tôt la date de réouverture, car même si la saison ne commence vraiment que le 15 juillet, il y a une mise en place considérable à préparer», souligne-t-il. Recrutement de saisonniers, préparation des artistes, normes de sécurité à préparer, protocole à planifier… «Ça ne s’improvise pas, il y a un gros travail de préparation», insiste le représentant, qui espère voir le ciel se dégager rapidement.

Si la date du 2 juillet revient régulièrement dans les discussions entre professionnels du secteur et membres de l’exécutif, elle n’a ainsi rien d’officiel ou de définitif. Le Conseil d’État a rejeté le 21 mai les demandes d’exploitants de discothèques qui réclamaient leur réouverture d’ici au 30 juin, jugeant que le maintien de leur fermeture n’était «pas disproportionné», la situation sanitaire restant tendue.

Interrogations sur le protocole sanitaire

De sérieuses inconnues, notamment liées au protocole sanitaire, pèsent encore sur la réouverture de ces établissements. L’utilisation d’un passe sanitaire à l’entrée est à l’étude, a rappelé Élisabeth Borne, la ministre du Travail, ce 9 juin sur Franceinfo. Un professionnel du secteur juge néanmoins cette solution «invraisemblable» et impossible à mettre concrètement en pratique. L’exécutif «y tiendrait beaucoup», selon un autre représentant. Rouvrir, oui, mais pas à n’importe quel prix : le SNDLL milite notamment pour une reprise dans de bonnes conditions, au bon vouloir des établissements et un maintien des aides, «y compris pour ceux qui rouvrent en mode dégradé et contraint».

Dans l’état actuel des choses, les pistes les plus plausibles impliquent d’imposer des tests antigéniques à l’entrée – qui permettraient aux clients de pouvoir profiter de leur soirée sans masque – ainsi qu’une capacité d’accueil plafonnée à 65%. D’après nos informations, l’Umih et le GNI, deux syndicats du secteur de l’hôtellerie-restauration, dévoileront ce 10 juin le protocole sanitaire défini par la profession et soumis au gouvernement pour permettre une réouverture sécurisée de leurs établissements.



Source link

Autres articles

Combien faut-il gagner pour emprunter 300 000 € ?

administrateur

Mélanie Laurent, le nom de célébrité le plus «dangereux» sur internet selon un classement McAfee

administrateur

Avec la pandémie de Covid-19, le fret aérien décolle

administrateur

Dette, pouvoir d’achat, inflation… Les chiffres marquants du budget 2021

administrateur

Les restaurateurs du sud de la France manifestent ce jeudi à Marseille

administrateur

Amazon annonce deux jours de ventes flash les 21 et 22 juin

administrateur