Image default
Finance

Les entreprises de moins en moins réticentes à l’égard du bitcoin



Publié le 18 févr. 2021 à 6:34

Suivant l’exemple de Tesla , certaines entreprises se disent prêtes à investir une partie de leurs liquidités dans le bitcoin. Car la reine des cryptomonnaies n’en finit plus de monter. Elle a atteint 51.000 dollars (42.300 euros) mercredi. Mais un tel investissement générerait aussi de la volatilité dans leurs résultats. A l’échelon mondial 5 % des entreprises interrogées en février prévoient d’acheter des bitcoins, selon un sondage de Gartner auprès de 77 sociétés. 9 % envisagent aussi cet investissement mais pas avant 2024.

Les entreprises attendent notamment des clarifications des régulateurs. 7 sur 10 aimeraient savoir ce qu’envisagent les autres entreprises dans le domaine des cryptos. En clair, certaines se joindront au mouvement si leurs concurrents décident de diversifier leur trésorerie vers le bitcoin. Un engouement moutonnier n’est pas à exclure cette année.

Communication et marketing

Cet intérêt pour la crypto est particulièrement marqué dans le secteur technologique, et plus faible dans la finance. Il concerne les entreprises de toutes tailles, et les plus petites ne sont pas les plus frileuses. La première préoccupation des directeurs financiers interrogés réside dans la volatilité élevée du bitcoin et ses risques financiers. Leur conseil d’administration n’y est pas toujours favorable. Autres freins à l’investissement dans le bitcoin : le manque de connaissances, la réglementation, les cyber-risques (vols de bitcoins), le traitement comptable de cet actif… Annoncer son intérêt pour le bitcoin même sans y investir est actuellement bien perçu par les marchés compte tenu de l’envolée des cryptos. Le bitcoin et la blockchain sont des vecteurs de communication générateurs de richesse boursière .

2.500 milliards de dollars de « cash »

Selon S & P Global Ratings, les entreprises américaines (hors secteur financier et services aux collectivités locales) ont des liquidités et un cash de 2.500 milliards de dollars, dont une partie pourrait être investie et diversifiée sur le bitcoin. D’après ARK Invest, le cours du bitcoin bondirait de 40.000 dollars à plus de 90.000 dollars si les entreprises de l’indice S & P500 plaçaient seulement 1 % de leur trésorerie sur le bitcoin.

La société américaine MicroStrategy (édition de logiciels) qui détient pour 3,5 milliards de dollars de bitcoins va émettre des obligations convertibles pour 900 millions de dollars. Cet argent pourrait lui permettre d’en acquérir encore davantage. Elle enregistre déjà une plus-value de près de 2,3 milliards de dollars sur son portefeuille de bitcoins.

En Europe, SynBiotic SE, dans le secteur du cannabis, est le premier groupe coté allemand à annoncer vouloir acheter des bitcoins. Cet investissement doit permettre à l’entreprise de «se protéger contre les risques de dévaluation de l’euro et du dollar ». Actuellement, c’est pourtant la vigueur excessive de la devise européenne qui préoccupe les entreprises du Vieux Continent.

Les entreprises qui acceptent le bitcoin comme moyen de paiement pour leurs biens et services ont recours à des sociétés qui gèrent pour elles le risque de change de la crypto . Celui-ci demeure important compte tenu de sa forte volatilité .



Source link

Autres articles

Climat : la finance peine à appliquer des politiques de groupe cohérentes

administrateur

Les Etats-Unis veulent durcir l’accès des sociétés chinoises à Wall Street

administrateur

Plan de relance : les autorités font aussi appel aux épargnants

administrateur

Comment les fonds monétaires ont évité la catastrophe

administrateur

La Chine teste sa monnaie numérique dans quatre villes

administrateur

Le nombre de banquiers millionnaires a augmenté l’an dernier

administrateur