Image default
Finance

Les hedge funds font le pari d’un retour durable de l’inflation



Publié le 9 avr. 2021 à 15:33

Les hedge funds, qui croient à un retour durable de l’inflation aux Etats-Unis, anticipent massivement une poursuite de la remontée des taux d’intérêt et sont globalement vendeurs de Treasuries. Ils spéculent sur une hausse des taux à 2 ans, 10 ans et à 15 à 30 ans, selon les données collectées par SG. Ils ont récemment accru leurs positions vendeuses sur les obligations à 2 ans et pris une partie de leurs bénéfices sur les titres à 5 ans dont le rendement a déjà grimpé de 0,35 % à 0,85 % depuis le début de l’année.

2 % en ligne de mire

Avec le retour de l’inflation , ils estiment que les taux américains, notamment à long terme vont intégrer une prime de risque significative pour protéger les investisseurs contre le dérapage des prix. Certains fonds anticipent que le taux à 10 ans américains – actuellement à 1,65 % – dépassera les 2 % cette année. Le rendement de référence des marchés obligataires américains n’a pas atteint ce niveau depuis juillet 2019. « Nous estimons que les rendements des bons du Trésor américain à 10 ans vont poursuivre leur ascension jusqu’à 2 %-2,5 % au cours des douze prochains mois, soutenus par d’ambitieux plans de relance budgétaire et des perspectives économiques robustes », indique la société de gestion Lyxor. Les hedge funds qui achètent ou vendent des obligations sont susceptibles d’être « pénalisés par l’accroissement de la volatilité implicite des taux, qui est une source de risque en raison de la montée des inquiétudes entourant l’inflation. »

Hausse des matières premières

Pour les mois à venir, les fonds alternatifs anticipent un accroissement de la pente de la courbe des taux d’intérêt, c’est-à-dire une hausse de l’écart entre les taux longs et les taux courts. Contrairement à la Réserve fédérale , ils ne voient pas la remontée de l’inflation comme un phénomène passager qui se corrigera dans les mois prochains. Les fonds alternatifs anticipent d’ailleurs aussi une hausse des cours de la plupart des denrées et matières premières, notamment du maïs, soja, cuivre et platine, à l’exception du pétrole. Cette hausse des matières premières est perçue comme un facteur structurel du retour de l’inflation.

Hausse des taux et cryptos

Au premier trimestre, les hedge funds ont gagné 5 % sur le crédit, 4 % sur les obligations d’entreprises et 1 % sur la dette d’Etat selon les indices de Hedge Fund Research. Ils ont gagné plus d’argent sur les actions (+ 7,3 %) et surtout sur les cryptomonnaies et le bitcoin (+ 121 %). Michael Novogratz, l’ancien gérant du hedge fund Fortress, qui s’est lancé sur les cryptos , a déclaré à « Bloomberg TV » qu’il pariait lui aussi sur la remontée des taux américains et notamment du taux à 5 ans. Le gérant dont la fortune (essentiellement investie sur les cryptos) est estimée à 5 milliards de dollars, estime que spéculer sur la hausse des taux américains est un moyen de protéger son portefeuille contre l’inflation . Si les taux d’intérêt remontent à cause du dérapage des prix il gagnera de l’argent sur ses positions vendeuses sur les obligations. Cela compensera l’impact négatif de la hausse des taux d’intérêt sur son portefeuille de cryptos. Le bitcoin a profité indirectement de la hausse de la liquidité mondiale fournie par la Réserve fédérale pour contrer la récession provoquée par la crise de la COVID-19.



Source link

Autres articles

Oddo BHF et ABN AMRO s’allient sur les marchés actions

administrateur

Wall Street : les sociétés connectées au « clan Trump » résistent à la victoire de Joe Biden

administrateur

Greensill : les pertes pourraient atteindre 3 milliards de dollars pour les clients de Credit Suisse

administrateur

Les arnaques sur les formations de trading se multiplient dans la crise

administrateur

L’ancien PDG de Wirecard avait emprunté 35 millions d’euros à une filiale de son groupe

administrateur

Will Smith, Charli D’Amelio et Justin Timberlake investissent dans une néobanque pour ados

administrateur