Image default
Finance

L’ex-président de CNP, Jean-Paul Faugère, nommé nouveau gendarme de l’assurance



Publié le 28 juil. 2020 à 17h38

Ses interventions seront désormais suivies de près dans le secteur de l’assurance français. Jean-Paul Faugère a officiellement été nommé en tant que vice-président du collège de supervision du gendarme de la banque et de l’assurance dans l’Hexagone, l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR). Cette nomination, rendue publique mardi par la publication d’un arrêté ministériel, est effective depuis le 16 juillet dernier.

Avec ce poste, celui qui a partagé sa carrière entre le Conseil d’Etat, les cabinets ministériels et des postes de préfet, avant de rejoindre l’un des chefs de file de l’assurance de personnes, CNP Assurances, devient le représentant incontournable des superviseurs et régulateurs français en charge de l’assurance.

L’onde de choc du Covid-19

Il succède ainsi à Bernard Delas, qui occupait ce poste depuis 2015, à l’heure où le secteur de l’assurance est secoué par la crise du Covid-19. Les assureurs, qui se sont vus accuser de ne pas être à la hauteur des enjeux de la crise, ont vu leurs ratios de solvabilité se dégrader en début d’année sur fond de secousses sur les marchés financiers et de taux bas .

Le secteur doit aussi faire face à une augmentation de la sinistralité dans plusieurs branches. Dans un univers très hétérogène, les acteurs sont cependant touchés diversement selon leur modèle et peuvent encore peiner à mesurer l’ampleur du choc sur leur activité.

La nomination de Jean-Paul Faugère n’est pas une surprise. Le haut fonctionnaire avait déjà obtenu le feu vert du Parlement après avoir été auditionné au début du mois de juillet .

Bagarre sur la succession chez CNP

Interpellé par les parlementaires sur des possibles conflits d’intérêts en cas de nomination, du fait de son poste de président du conseil d’administration de CNP Assurances, Jean-Paul Faugère s’était alors engagé à démissionner de ses mandats.

Il avait aussi promis de se déporter des sujets relatifs à son ancien groupe, passé dans le giron du groupe public La Poste en début d’année pour former un poids lourd de la bancassurance avec La Banque Postale.

Sa démission de CNP a été officialisée à la mi-juillet. Elle a ouvert la voie à une bagarre sur sa succession. Celle-ci s’est terminée par le départ surprise du patron de La Banque Postale, Remy Weber, prétendant malheureux à ce poste. Mi-juillet, CNP Assurances a fait savoir que le conseil d’administration de CNP Assurances devrait coopter un administrateur indépendant et le nommer en tant que président pour succéder à Jean-Paul Faugère, le 31 juillet prochain.



Source link

Autres articles

La condamnation d’AXA souligne le risque juridique qui pèse sur les assureurs

administrateur

Matthieu Pigasse : « Les banques centrales doivent être au service des Etats »

administrateur

Le bitcoin élargit sa base d’investisseurs

administrateur

Wirecard: la chute du gourou des fintechs allemandes

administrateur

Braquages bancaires: une filière de «jackpotting» démantelée

administrateur

La Réserve fédérale calibre ses réponses à la crise

administrateur