Image default
Economie

L’horizon s’éclaircit pour le recrutement des cadres


Le redémarrage des embauches des cadres du secteur privé, malmenées par la crise sanitaire, s’est confirmé au deuxième trimestre et va se poursuivre au troisième.

Qui dit retour de la confiance dit également retour des embauches ! Après de nombreux mois moroses et tachés d’incertitudes, l’horizon semble enfin se dégager sur le marché des cadres puisque les intentions de recrutement se confirment à la hausse pour la fin de l’année. D’après le dernier baromètre de l’association pour l’emploi des cadres (APEC), 12% des entreprises envisagent d’embaucher un ou plusieurs cadres au troisième trimestre, ce qui représente une hausse de 1 point par rapport à mars 2021 et de 2 points par rapport à septembre 2020. Une dynamique positive qui vient conforter la tendance du deuxième trimestre, puisque entre mai et juin 14% des entreprises ont embauché au moins un cadre. Autre signal très encourageant, les offres d’emploi retrouvent en juin une évolution positive, ce qui n’était pas arrivé depuis… juin 2019. L’optimisme est donc de mise pour cet été et cette rentrée même si la situation sanitaire reste incertaine du fait de la menace d’une quatrième vague épidémique. « Après de longs mois sans visibilité, les entreprises, y compris les TPE-PME, affichent une confiance retrouvée. Cela se traduit par une hausse des embauches au 2e trimestre, qui devrait perdurer jusqu’à la fin de l’année », estime en ce sens Gilles Gateau, le directeur général de l’APEC.

Dans le détail, ce vent d’optimisme est notamment porté par les services à forte valeur ajoutée qui affichent 21% d’intention d’embauche, soit 4 points de plus d’un trimestre sur l’autre, et la construction, avec 12%, en hausse également de 4 points. En outre, le moral des entreprises est lui aussi bien meilleur qu’auparavant. Et pour cause, 54 % des employeurs se disent désormais capables d’anticiper leur activité contre 46% au trimestre précédent et une très grande majorité affichent une confiance dans l’évolution de leur carnet de commandes, soit 78% contre 65%. Toutefois, même si la dynamique générale est positive elle ne permet pas pour autant d’inverser la tendance et les prévisions réalisées en début d’année. Pour 2021, l’association paritaire s’attend à 247.000 recrutements, soit 12% de moins qu’avant la crise du Covid, en 2019. Par ailleurs, même si le chômage a augmenté durant ces quinze derniers mois, les tensions sur le marché du travail n’ont pas disparu. Loin de là… et ce phénomène n’épargne pas les cadres. Preuve en est, au 3è trimestre, près de 8 entreprises sur 10 qui envisagent de recruter, anticipent ainsi des difficultés à trouver les compétences cadres recherchées. « Comprendre comment ces difficultés vont se réaménager s’inscrit comme un enjeu majeur pour l’Apec, qui sensibilise les entreprises sur leur capacité à diversifier les profils et à ajuster leurs critères de recrutement », explique Gilles Gateau.

Du côté des cadres, la crise a fortement diminué la possibilité de mobilité. En 2020, seulement 6% des cadres avaient changé d’entreprise, soit «le taux le plus bas depuis 2015», indique l’Apec. Pour autant, les envies de mouvements n’ont pas été annihilées par le Covid. Et pour cause, en juin 2021, les perspectives de changement retrouvent leur attrait, avec 20 % de cadres de moins de 35 ans qui envisagent une mobilité externe dans les trois mois. Concrètement, la perspective de changer d’entreprise «redevient attractive», souligne l’Apec. Au deuxième trimestre, la moitié des cadres (51%) voyaient ainsi dans un changement d’entreprise «une opportunité plutôt qu’un risque», quand ils n’étaient que 45% à partager cet avis au premier trimestre. « C’est un vrai moment de bascule », estime Gilles Gateau. Toutefois, six cadres sur dix (58%) jugent qu’il leur serait «difficile» de trouver «un emploi équivalent». Et 23% «continuent de se sentir menacés par le risque de licenciement», une crainte qui concerne 34% des moins de 35 ans.



Source link

Autres articles

Elon Musk vend sa «dernière» maison à plus de 37 millions de dollars

administrateur

l’opération «Ventes à perte» de Cdiscount rend perplexes de nombreux internautes

administrateur

Déplacements, retours de vacances… le ministre des Transports précise les mesures du reconfinement

administrateur

Découvrez les œuvres futuristes du Français victime des explosions au Liban

administrateur

Tout savoir sur Pegasus, ce logiciel dévoyé pour espionner journalistes et activistes

administrateur

La fermeture des bars et restaurants d’Aix et Marseille confirmée par le tribunal

administrateur