Image default
Economie

L’immobilier de Trump est de plus en plus difficile à revendre


Peu après l’assaut du Capitole, le réseau immobilier chargé de vendre l’hôtel Trump de Washington a jeté l’éponge d’autant que la vente doit se faire en conservant le nom de l’établissement.

La marque Trump en grosses lettres dorées est visiblement de plus en plus difficile à porter. Le circuit de golf professionnel PGA a d’ores et déjà annoncé que son championnat 2022 ne se jouera plus désormais sur le parcours de Bedminster, appartenant à l’ex-président. Et son immobilier suit la même trajectoire.

» LIRE AUSSI – Bâtiments au nom du président: après Trump le clinquant, Joe le modeste

Le Trump International Hotel, un établissement de 263 chambres installé dans l’ancienne grande poste centrale de Washington, est à vendre depuis près d’un an et ne suscite guère l’enthousiasme. Il faut dire que la Trump Organization qui met en vente l’établissement se montre très gourmande puisqu’elle attend pas moins de 500 millions de dollars (411 millions d’euros) de cette transaction. Or, les propositions fermes n’ont pas dépassé la moitié de ce montant, selon des proches du dossier.

Le vendeur avait missionné le réseau immobilier JLL pour réaliser la transaction mais ce dernier vient de confirmer récemment qu’il avait jeté l’éponge, comme le précise le Washington Post. Il faut dire que vendre au mieux cet établissement par les temps qui courent, semble une mission impossible. Ouvert en 2016 après de lourds travaux, l’hôtel n’aurait jamais été assez performant depuis l’arrivée au pouvoir de Trump en 2017. Par ailleurs, le Covid a frappé de plein fouet l’industrie hôtelière aux États-Unis et l’assaut du Capitole a fini de ternir l’image de l’hôtel. Car il faut préciser que la Trump Organization met comme condition à la vente le fait que l’acheteur conserve le nom de l’hôtel. Une obligation de moins en moins acceptable actuellement.

Selon les chiffres officiels, les comités de la campagne présidentielle ayant soutenu Trump ont dépensé 3 millions de dollars dans cet hôtel. Crédits photo Andriy Blokhin/shutterstock

100 millions de dollars de prêt

À en croire CNBC, cet hôtel qui est l’un des grands paris financiers de Trump et l’un des joyaux de son empire, est actuellement en grande difficulté. Face au peu d’empressement des acquéreurs, la mise en vente est en sommeil et le propriétaire doit continuer à honorer un prêt de 100 millions de dollars accordé par la Deutsche Bank pour financer les 250 millions de dollars de travaux de transformation. Certains spécialistes estiment que le prix réclamé ne sera jamais atteint laissant pour seule alternative de subventionner l’établissement ou de se mettre en défaut de paiement. Ce à quoi un porte-parole de la Trump Organization répond en fanfaronnant que des offres à plus de 350 millions de dollars auraient été refusées et que le propriétaire n’a jamais eu de difficultés pour faire face à ses remboursements de prêt.

Vue de l’intérieur. Les travaux de transformation de la grande poste centrale en hôtel ont coûté 250 millions de dollars. Crédits photo Hunter Bliss Images/shutterstock





Source link

Autres articles

YouTube ajoute des publicités, sans rémunérer tous les créateurs

administrateur

Les spécialistes de la margarine veulent profiter de l’appétit des Français pour le végétal

administrateur

Et pourquoi pas des villages seniors autour de châteaux à la campagne?

administrateur

Comment utiliser au mieux sa box et son mobile pour travailler ou étudier en ligne?

administrateur

Facebook et Twitter retirent une vidéo jugée mensongère de Donald Trump sur la pandémie de Covid-19

administrateur

Le masque rendu obligatoire dans 69 communes de Mayenne

administrateur