Image default
Economie

Mediawan rachète Lagardère Studios et s’étend en Europe


Mediawan voit grand et poursuit avec détermination son ambition de devenir le leader de la production audiovisuelle en Europe. Le groupe créé en 2016 par Pierre-Antoine Capton, Xavier Niel et Matthieu Pigasse fait en tous les cas ce matin une série d’annonces qui le confirme.

Côté production d’abord, Mediawan, qui est depuis deux ans le numéro un français de la production TV, est entré en négociations exclusives pour acquérir Lagardère Studios, le numéro deux du marché dont Arnaud Lagardère cherche à se séparer depuis plus d’un an. Le groupe dirigé par Pierre-Antoine Capton met 100 millions d’euros sur la table pour réaliser cette opération qui va conforter son rang de leader en France, mais renforcer aussi ses positions en Espagne (Boomerang) et aux Pays-Bas notamment. En mettant la main sur Lagardère Studios, Mediawan fait aussi son entrée sur le marché des émissions de flux («C dans l’air», «Ca commence aujourd’hui»).

Mediawan, qui a déjà fait plusieurs acquisitions en Europe, notamment en Italie (Palomar), annonce par ailleurs une autre opération de croissance externe sur le Vieux Continent: la prise de contrôle majoritaire de Good Mood, une société de production espagnole dirigée par un cador de la production, Daniel Écija, fondateur et ancien patron de Globomedia, un des leaders de la production en Europe aujourd’hui dans le giron de Mediapro, et créateur de la série Un, Dos, Tres. Une allié de poids donc pour cibler les marchés hispanophones.

Nouvelle alliance en Allemagne

L’écosystème européen que Mediawan est en train de mettre en place prend aussi une dimension nouvelle avec la prise de participation de 25% dans Leonine (ex-TMG), l’un des principaux groupes de production en Allemagne. Cette opération se fera au niveau d’une nouvelle société, Mediawan Alliance. En effet, Mediawan, qui est coté à Paris depuis 2016, pourrait sortir de la Bourse et s’allier pour ce faire à un acteur de poids, le fonds d’investissement KKR qui a fait l’acquisition de TMG en 2019. La nouvelle société va ainsi lancer une offre publique sur tous les titres non détenus par les trois associés ainsi que par la société d’assurance mutuelle MACSF, partenaire de Mediawan depuis son introduction en Bourse et qui en détient aujourd’hui près de 8 %. C’est à cette occasion que KKR deviendrait un allié, le fonds américain apportant à la holding Mediawan Alliance la participation minoritaire dans Leonine.

Signe de son nouvel ancrage en Allemagne, l’actuel directeur général de Leonine, Fred Kogel, est appelé à devenir le directeur général de Mediawan Alliance, Pierre-Antoine Capton en devenant le président, en plus de son titre de président du directoire de Mediawan. La création de la nouvelle société vise à assurer le contrôle de Mediawan par le trio fondateur français et son partenaire MASCF et ainsi mettre les activités à l’abri de tout prédateur étranger.

Enfin, Mediawan Alliance a parallèlement prévu de racheter les activités audiovisuelles du groupe Troisième Oeil fondé par Pierre-Antoine Capton, présent en particulier dans les émissions de flux («C A Vous» pour France 5) mais également dans les documentaires avec des liens déjà noués avec Netflix ou Amazon.

Répondre à la forte demande des plateformes

Car ce sont bien les plateformes, en forte demande de contenus originaux de qualité, qui sont dans le viseur de Mediawan. En devenant le leader de la production en France mais aussi en Italie et en Espagne, et en s’alliant stratégiquement au plus important groupe de production en Allemagne, le groupe français s’affiche dorénavant comme un acteur incontournable, disposant d’un réseau de talents multinationaux et donc d’un potentiel de création qui lui permet d’envisager l’avenir avec une ambition redoublée: celle de produire des séries, des films ou des documentaires à l’échelle européenne et dans le cadre de coopérations et coproductions internationales, donc avec des moyens importants et des débouchés mondiaux.



Source link

Autres articles

Bercy met en place une cellule de soutien psychologique aux dirigeants

administrateur

Le Sénat vote le «trou de la Sécu», l’amorce d’une 5 branche et une «règle d’or»

administrateur

Le «Ségur de la santé» prolongé, faute d’accord

administrateur

une rentrée qui s’annonce agitée

administrateur

«Il faut qu’on augmente les salaires et qu’on arrête de fermer les hôpitaux!»

administrateur

Nouvelle concertation ce vendredi sur le plan de soutien aux secteurs de l’hôtellerie-restauration

administrateur