Image default
Economie

Mis en cause dans la panne des numéros d’urgence, Orange présente «ses plus vives excuses»


L’opérateur historique est pointé du doigt. Le dysfonctionnement concerne en réalité tous les numéros fixes d’Orange.

Après le grand bug de mercredi soir qui a bloqué la plupart des appels vers des numéros d’urgence, le ton n’a pas tardé à monter. Orange est pointé du doigt. Selon nos informations, au début de la panne, vers 17h mercredi, tous les appels vers des numéros fixes d’Orange ne fonctionnaient plus. En fin de soirée, une amélioration a été constatée. Ce matin, la stabilisation du service ne semble pas confirmée, en dépit des affirmations d’Orange. « C’est toute l’interconnexion vers les numéros fixes des centres d’appels des services d’urgence qui est à revoir », lance un expert du secteur. Convoqué par le Ministre de l’intérieur, Stéphane Richard, le PDG d’Orange, a présenté ses excuses dans un tweet.

Les numéros d’urgence ne sont que la partie immergée de l’iceberg. La plus visible pour des raisons de timing, avec ce fameux pic d’appels vers 19h qui, mercredi soir, n’a pas eu lieu. En outre, l’opérateur historique gère ces numéros courts, comme le 14, le 15 ou le 18, ou plus précisément, leur extension vers des numéros « normaux ». Pour comprendre le système, il faut avoir en tête que lorsqu’un usager compose le 15, ce numéro est « traduit » par un serveur en un numéro à dix chiffres correspondant au centre le plus proche de l’origine de l’appel. Pour des raisons historiques, Orange est au cœur du système.

À VOIR AUSSI – La panne des numéros d’urgence a t-elle fait des victimes? Darmanin évoque trois premiers cas

À l’origine de la défaillance du 2 juin, il y a une opération de maintenance. L’opérateur historique a procédé au changement d’un –ou plusieurs, l’information sur le nombre est à confirmer – de ces routeurs, mercredi. Ces équipements gèrent aussi des bases de données complexes, avec une correspondance entre les numéros courts des urgences et les numéros longs des centres. L’opération s’est mal passée sans que l’on sache encore pourquoi. « Ce type d’opération de maintenance se fait de nuit. Pourquoi les équipes d’Orange l’ont-elles effectué de jour ?», s’interroge un expert. Un autre pointe du doigt une autre faille du système : « normalement quand des opérations importances sont effectuées, des systèmes redondants existent. Ou il y a la possibilité de revenir en arrière ». Visiblement mercredi soir, il n’y avait rien de tout cela.

« Les équipes techniques de Bouygues Telecom ont mis en place un système de contournement permettant à leurs abonnés de contacter directement les numéros courts », a fait savoir l’opérateur.

Ce dysfonctionnement est critique pour Orange, alors que le gouvernement a déjà haussé le ton. Il a demandé à l’opérateur de continuer à assurer la qualité de service de son vieux réseau cuivre tout en continuant à déployer la fibre. Un dossier complexe, qui n’est pas près d’être clos.

À VOIR AUSSI – Panne des numéros d’urgence: «Un événement inacceptable et inédit» selon Cédric O



Source link

Autres articles

Le Covid-19 va coûter au moins 4 milliards de dollars à Amazon

administrateur

L’humanité sortirait de la pandémie si la Silicon Valley payait sa «juste» part d’impôts, selon une ONG

administrateur

Après une année creuse, les dons des Français sont repartis à la hausse en 2019

administrateur

Ce superbe hôtel particulier Art nouveau attend son nouveau locataire

administrateur

Ces profils peuvent moins emprunter malgré la hausse du taux d’endettement

administrateur

Victime d’une arnaque, ce chef d’entreprise enquête pour retrouver les malfaiteurs

administrateur