Image default
Economie

Mondial Relay lance des boîtes d’expédition de colis en extérieur


De grandes boîtes rouges Mondial Relay, baptisées «MyBox», se fondront bientôt dans le paysage de la métropole lilloise. Les habitants de Tourcoing, Roubaix et Lille seront les premiers à pouvoir profiter de ces nouvelles boîtes d’expédition de colis.

«La nouveauté, ce n’est pas la boîte aux lettres, mais le fait qu’elle soit en extérieur», explique Margaux Boët, chargée de communication interne et externe chez Mondial Relay. «Il est déjà possible d’envoyer son colis depuis tous les Auchan de France, qui accueillent chacun une boîte d’expédition avec service d’impression d’étiquettes», précise-t-elle.

L’objectif est donc d’installer ce concept en extérieur pour ne plus dépendre des horaires des magasins. «Nous avons conçu le modèle de sorte qu’il soit adapté à l’environnement urbain et qu’il résiste aux contraintes extérieures», continue Margaux Boët. Les boîtes rouges seront d’abord déployées «dans des zones de passage», notamment sur des parkings ou des surfaces commerciales. Le choix des emplacements dépendra des villes, avec lesquelles l’entreprise se dit en «discussions». Après Lille et sa métropole, c’est toute la France qui est visée par ce nouveau service.

«Nous sommes en pleine extension !»

Mondial Relay est en effet la première entreprise de livraison à mettre en place ce type de service – à ne pas confondre avec les casiers d’Amazon, qui eux permettent de retirer les colis – , et compte bien se faire remarquer lors de l’événement Lille Métropole 2020, «Capitale mondiale du design» (du 9 septembre au 15 novembre). L’apparence de «MyBox» n’est cependant pas gravée dans le marbre: «cet événement, c’est l’occasion pour nous d’avoir des retours du consommateur sur le produit», précise Margaux Boët.

«MyBox» vue de dos Piks Design

Si ces boîtes d’expédition sont là pour «faciliter la vie des clients de Mondial Relay», elles ne préfigurent en aucun cas la fin des points relais traditionnels. «Aujourd’hui, notre entreprise compte 9000 points relais, mais nous en visons 10.500 d’ici la fin de l’année, et 13.000 en mai 2021. Nous sommes en pleine extension !» Pendant le confinement, beaucoup d’entre eux étaient fermés. Mais depuis le 11 mai, l’entreprise «a récupéré presque l’intégralité de ses points relais».

«MyBox», le premier projet d’une longue série

Si le concept fonctionne, Mondial Relay ne s’arrêtera pas là. En tout, quatre projets sont en cours d’élaboration, «MyBox» compris. Les deux premiers se complètent: «MyBox» pour déposer son colis, et «MyPack» pour obtenir un emballage réutilisable. Le troisième module, «MyConcierge», concerne la location de casiers. S’il s’éloigne de l’activité initiale de Mondial Relay, son objectif reste de simplifier le quotidien des riverains.

Les quatre projets Mondial Relay Piks Design

Enfin, si ces trois outils plaisent, un dernier projet quelque peu inattendu pourrait voir le jour: «MyScooter», un service de location de trottinettes en libre-service. Un nouveau venu sur le marché des deux-roues électriques ? «Tout cela dépendra du succès de «MyBox», de l’engagement de nos partenaires… nous ne pouvons rien prédire pour le moment», insiste la responsable communication, le premier objectif étant de déployer les boîtes d’expédition partout en France.



Source link

Autres articles

Les abattoirs sont-ils des foyers de contamination du coronavirus ?

administrateur

Ces divorces nés du confinement qui risquent d’avoir un impact immobilier

administrateur

Microsoft, Amazon et IBM réclament des lois claires

administrateur

Les Français se sont rués sur l’alcool pour fêter le déconfinement

administrateur

Facebook double ses profits malgré le boycott et la récession

administrateur

Olivier Véran confirmé à la tête d’un large ministère allant de la santé aux retraites

administrateur