Image default
Economie

«On y est allé en équipe tous ensemble juste à côté »


REPORTAGE – Le dialogue entre restaurateurs et salariés apparaît compliqué sur un sujet qui demande de la pédagogie.

Après les annonces d’Emmanuel Macron, les restaurateurs doivent désormais prendre en charge l’application concrète des mesures. Si l’entrée en vigueur du passe sanitaire obligatoire pour les employés des lieux recevant du public a été reportée au 30 août, ils sont ainsi contraints d’anticiper pour assurer la vaccination du personnel et ne pas être pris au dépourvu à la rentrée.

À Paris, certains restaurants ont donc décidé de prendre les devants en suivant attentivement l’évolution des vaccinations de leurs employés tandis que d’autres se placent dans une position plus attentiste en espérant que le gouvernement fasse preuve de tolérance.

La position attentiste de certains restaurateurs

Dans les restaurants appartenant à des chaînes, les responsables ont tendance à se reposer sur leur hiérarchie pour implémenter l’obligation vaccinale. Mais dans plusieurs bistrots de la capitale, aucune mesure n’est donc encore prise pour assurer la vaccination des personnels. « Les employés font ce qu’ils veulent, je ne vais pas les y obliger », indique la responsable d’une boulangerie-bistro, en précisant qu’aucune directive n’a été envoyée par les ressources humaines de la chaîne à laquelle appartient cette boulangerie-bistrot. Elle concède cependant que « les réseaux sociaux ne facilitent pas le dialogue avec les employés. On y lit tout et son contraire ». Une autre gérante explique aussi qu’elle laisse à ses supérieurs le soin de lui imposer les mesures à appliquer, n’étant elle-même pas vaccinée.

Il peut en effet être compliqué de convaincre les salariés sur un sujet aussi sensible. Une serveuse réticente raconte ainsi avec colère que son patron a été clair : « Sans vaccin, plus de possibilité de travailler». Elle compte cependant se laisser le temps des vacances pour y réfléchir, en espérant que d’ici là, le gouvernement aura fait machine arrière.

Des employés qui sont allés se faire vacciner de leur propre initiative après le discours du président

Dans la majorité des restaurants du quartier de l’Opéra, les managers se pressent cependant pour atteindre un pourcentage de personnes vaccinées leur permettant de continuer leur activité. Les processus de discussion avec les employés sont alors plus ou moins informels et collaboratifs. Marianne Ergaz, directrice du restaurant Chez Marianne Opéra explique que les choses se sont faites assez naturellement. « Les employés ont compris d’eux-mêmes qu’ils allaient être obligés de se faire vacciner s’ils voulaient avoir une vie normale », nous dit-elle avant de poursuivre « Les ¾ des employés sont déjà vaccinés. Deux personnes doivent encore se faire vacciner dans les prochains jours et ils m’ont communiqué leur date de vaccination ». Si la directrice n’a pas eu besoin de convaincre ses salariés, elle précise cependant qu’elle demande leurs attestations aux personnes vaccinées de son équipe. Même son de cloche pour un café situé quelques rues plus loin. Alors que 60% du personnel est déjà vacciné, « il n’y a pas vraiment eu besoin de débattre » affirme la gérante qui demandera elle aussi le QR code attestant de la vaccination à ses employés en temps voulu.

« Nous avons un tableau de suivi dans lequel chaque salarié entre la date prévue de ses doses de vaccin ».

Un responsable de restaurant

Une chaîne de restaurant libanais adopte pour sa part un système beaucoup plus institutionnalisé. Un responsable explique le procédé : « Nous avons un tableau de suivi dans lequel chaque salarié entre la date prévue de ses doses de vaccin ». « La première dose doit être faite avant le 1er août et la deuxième impérativement avant fin août ». Il raconte aussi le dialogue qu’il a fallu mettre en place avec les employés récalcitrants, soulignant que «l’argument le plus efficace a été celui de la suspension du contrat de travail». « Les mesures ont été mises en place dans tous les restaurants de la maison et ne relèvent pas de mon initiative » affirme-t-il cependant. Entre laisser-faire et obligation vaccinale, la place du dialogue entre les restaurateurs et leurs employés semble donc difficile à trouver.

D’autres n’ont cependant pas attendu le discours du président. Dans une sandwicherie du neuvième arrondissement, tous les employés sont déjà vaccinés complètement. Le gérant en a profité pour renforcer l’esprit d’équipe : « On y est allé en équipe tous ensemble juste à côté ».



Source link

Autres articles

L’accord sur les salaires à l’hôpital validé par une majorité de syndicats

administrateur

la reprise des expulsions de locataires sera «échelonnée»

administrateur

Et si vous louiez votre maison à des amis pour les vacances?

administrateur

Palmarès des résidences secondaires de prestige, notre classement par secteurs

administrateur

à Paris, des restaurateurs contestent la fermeture administrative de leurs établissements

administrateur

les premiers vols à partir de juin 2021 à Pontoise

administrateur