Image default
Finance

Paiement : Lydia se lance dans le « crédit conso » avec Younited



Publié le 6 juil. 2020 à 6h37

C’est un partenariat inédit entre deux stars de la fintech française . Lydia annonce ce lundi le lancement d’une nouvelle offre de crédit à la consommation, en s’appuyant sur l’expertise de Younited Credit, la plateforme spécialisée dans les prêts aux particuliers. L’offre, baptisée « Petit Prêt Express », permet aux utilisateurs de l’application Lydia d’emprunter entre 500 et 3.000 euros, avec un remboursement qui peut s’étaler de 6 à 36 mois.

Le service, disponible cet été, sera « significativement moins cher » que celui appliqué par les banques traditionnelles et les spécialistes du « crédit conso », promet Cyril Chiche, le cofondateur et directeur général de Lydia. « L’automatisation des procédés d’octroi de crédit et nos expertises technologiques respectives, notamment dans l’exploitation de la data, nous permettent d’être très compétitifs », dit-il.

Diversification

Lydia, qui a conquis 3,5 millions d’utilisateurs, élargit ainsi sa palette de services financiers. L’application, qui a bâti son succès sur les virements entre particuliers et a récemment accueilli le chinois Tencent à son capital , propose déjà depuis 2018 un service de « prêt instantané » pour emprunter jusqu’à 1.000 euros, remboursables en trois mois maximum. L’offre, montée avec Banque Casino, va continuer à exister. « Les deux offres seront complémentaires », affirme Cyril Chiche.

Ce partenariat accentue aussi la diversification de Younited Credit. La plateforme de distribution de prêts à la consommation en ligne a lancé il y a dix-huit mois une nouvelle activité de crédit en marque blanche pour d’autres acteurs.

N26, Fortuneo, mais aussi Free font partie de ses clients. Sa solution technologique a également été retenue par bpifrance pour l’octroi de prêts aux TPE. L’activité pesait déjà 15 % du chiffre d’affaires en 2019. Elle pourrait en représenter « 30 à 40 % dès l’an prochain », selon Geoffroy Guigou, le cofondateur et directeur général.

La fintech, présente dans six pays , tire encore l’essentiel de ses revenus avec la distribution de crédits conso en ligne. Soutenue par Eurazeo, Crédit Mutuel Arkea ou encore Ag2r, la société a octroyé depuis sa création fin 2011 près de 2 milliards d’euros de crédits, qu’elle refinance auprès de divers investisseurs. La Banque Postale vient de lui acheter un portefeuille de prêts de 50 millions d’euros.



Source link

Autres articles

La lente reprise industrielle soutient les métaux

administrateur

En Argentine, des stocks de soja vandalisés

administrateur

Wirecard : des banques prises au piège des obligations convertibles

administrateur

La BCE veut devenir la première banque centrale à verdir ses rachats d’obligations

administrateur

Les assureurs estiment le coût des crues dans les Alpes-Maritimes à 210 millions d’euros

administrateur

BlackRock continue de dominer le marché de la gestion passive

administrateur