Image default
Economie

plus de 3500 agences ont fermé en France en 10 ans


HSBC arrive en tête avec la fermeture de 97 de ses établissements, soit une baisse de 27% de son réseau.

La digitalisation des usages bancaires est en route et les banques traditionnelles comptent bien s’adapter à cette nouvelle donne. Selon une étude d’Infostat Marketing pour Moneyvox, 3700 agences bancaires ont fermé leurs portes depuis 2010 en France, soit 9% du réseau. Le pays en recensait 41.800 en 2010, contre 38.100 en 2020. Ce phénomène s’est particulièrement accéléré depuis 2015 avec la fermeture de 2 900 établissements en seulement cinq ans.

Les banques nationales, pour les distinguer des groupes mutualistes, n’ont pas hésité à recourir à cette stratégie. HSBC arrive en tête avec la fermeture de 97 de ses établissements soit une baisse de 27% de son réseau. BNP Paribas est en deuxième position avec une réduction de 22% de ses agences, suivi par la Société Générale. Avec la fusion des réseaux Société Générale et Crédit du Nord, 600 agences supplémentaires vont définitivement baisser le rideau.

Au total, 3 700 agences bancaires ont fermé leurs portes depuis 2010 en France. Crédit : Infostat Marketing pour MoneyVox

Les banques mutualistes entament également un repli de leurs agences, mais moins fort. Le Crédit Mutuel n’a clôturé que 85 agences depuis 2010, soit 3% de son réseau bancaire. La Banque Populaire a quant à elle clôturé 7% de ses agences.

« Les banques adaptent continuellement leur offre à la demande des clients. La présence d’agences s’adapte à l’évolution des pratiques des Français. Les clients n’ont désormais plus besoin de se rendre en agence pour accomplir les opérations les plus simples, les besoins ont évolué, et si la proximité physique, via les agences, est toujours assurée grâce à un maillage territorial dense, elle est désormais aussi digitale », explique la Fédération Bancaire Française.

Selon une étude réalisée par l’Ifop pour la FBF en février 2021, 83% des Français estiment que la banque idéale doit permettre à chacun de choisir entre services digitaux et agences en fonction des besoins. Les applications bancaires seraient les troisièmes les plus utilisées par les Français après les réseaux sociaux et la météo.

133 agences ont fermé dans les Bouches-du-Rhône

Au-delà de la question de la stratégie choisie par chaque banque, ces fermetures posent la problématique d’une désertification bancaire dans certains départements. 33 départements sur les 96 de France métropolitaine ont perdu entre 10 et 18% de leurs établissements bancaires.

33 départements ont perdu entre 10% et 18% de leurs agences. Crédit : Infostat Marketing pour MoneyVox

Le département des Bouches-du-Rhône arrive en tête avec la fermeture de 133 agences, suivi de près par la Moselle avec 123. La Fédération Bancaire Français se veut tout de même rassurante sur ce point : « Lorsqu’un réseau ferme une agence, c’est, dans une très grande majorité des cas, parce qu’il y en a une autre à une distance raisonnable, voire très proche. Par ailleurs, si des agences ferment sur certains territoires, elles ouvrent dans d’autres, s’installent dans des nouveaux quartiers, en même temps que les villes évoluent. »

La diminution du nombre d’agences bancaires est à relativiser en France. Elle reste moins forte que dans les autres principales économies de la zone euro. En France, on dénombre 53 agences pour 100.000 habitants en 2019, contre 60 en 2009. Au sein de la zone euro, ce nombre est passé de 55 à 38 entre 2009 et 2019.



Source link

Autres articles

Prudents mais confiants, les cadres croient en une reprise de l’activité dans leur entreprise

administrateur

Ils ont pu obtenir un crédit immobilier, bien que payés au smic

administrateur

où en sont les compagnies aériennes ?

administrateur

Une entreprise propose un «congé menstruel» à ses employées

administrateur

les eurodéputés adoptent la nouvelle PAC

administrateur

«Il n’y aura pas de vague massive de faillites»

administrateur