Image default
Economie

Plus lourds et polluants, les SUV devraient être pénalisés estime WWF


Haro sur les SUV (Sport utility vehicles). WWF dénonce l’impact environnemental et économique de ces véhicules très en vogue en France. Alors que de plus en plus de Français en achètent, l’ONG veut alerter et appelle le gouvernement à prendre des mesures.

Ces véhicules sont la « deuxième source de croissance des émissions de CO2 françaises ces dix dernières années derrière le secteur aérien, les SUV ont un impact écrasant sur le climat », indique WWF dans une étude. De fait, ces voitures disposent d’une carrosserie d’un tout-terrain et sont donc « en moyenne plus hauts, plus longs (+26 cm), plus larges (+10 cm) et donc plus lourds (+205 kg) et plus puissants (+ 26 ch) que les voitures standards », indique l’étude. En conséquence, ils dégagent 20% de plus de gaz à effet de serre.

Par ailleurs, ces véhicules ont « une empreinte carbone sur l’ensemble du cycle de vie (fabrication, utilisation et fin de vie) plus importante qu’une voiture standard (1,3 fois plus) et encore plus importante qu’une citadine électrique (5,7 fois plus) », martèle l’association. « Le problème de ces véhicules, c’est qu’ils sont plus lourds pour faire la même chose : pour emmener les enfants à l’école, aller au boulot, aller chez mamie, on se déplace dans une voiture qui fait 200 kilos de plus et qui dégage 20% de plus de gaz à effet de serre », a dénoncé Isabelle Autissier, président de WWF, sur France Info. Toutefois, le porte-parole du Comité des constructeurs français François Roudier réfute un «prétendu alourdissement» des véhicules, arguant par exemple que le 3008 Peugeot version SUV est plus léger que son prédécesseur carrossé monospace.

En dépit d’un bilan écologique contesté, ces modèles ont le vent en poupe puisque « en 10 ans, les SUV ont vu leurs ventes multipliées par sept. Ils représentent en 2019 plus de 38% des ventes de voitures neuves contre moins de 6% en 2009 », calcule WWF. L’association estime que si rien n’est fait « la France ne pourra pas tenir ses engagements climatiques pour 2030. Les SUV représenteront alors environ 2/3 des ventes et émettront alors deux fois plus de GES qu’aujourd’hui ».

Un surcoût de 408 euros par an

WWF affirme par ailleurs que rouler en SUV coûte plus cher. « Un SUV de moyenne gamme coûte près de 30 % plus cher, à l’achat, qu’une berline de moyenne gamme, et consomme près de 20 % plus de carburant », calcule l’étude. Ainsi, « l’arrivée des SUV sur le marché de l’occasion pourrait faire grimper de 13% le budget voiture des ménages modestes (achat, frais de carburant, assurance, entretien) soit un surcoût de 408 euros par an ».

Face à ces constats, l’ONG appelle le gouvernement à agir en incitant sans attendre les constructeurs à privilégier « des solutions plus légères, moins dommageables au climat et plus favorables à leur pouvoir d’achat ».

L’association plaide pour une refonte de la « fiscalité automobile » en prenant en compte le critère du poids des véhicules. Par ailleurs, dans une interview à France Info Isabelle Autissier, présidente de WWF, recommande de limiter les publicités pour les SUV. Une proposition favorablement accueillie par le ministre de l’Economie, Bruno Le Maire. « Je suis tout à fait d’accord avec Isabelle Autissier », a répondu le locataire de Bercy ce mardi sur France Info qui préfère « informer plutôt que d’interdire. Je suis convaincu que si on informe très clairement les Français sur les dommages que causent à l’environnement certains véhicules très polluants, ils changeront leurs habitudes de consommation», a plaidé le ministre. «Des informations plus claires peuvent être extrêmement utiles pour garantir qu’on lutte plus rapidement contre le réchauffement climatique», selon lui.

WWF se félicite de la position de Bruno Le Maire mais l’ONG souhaite que le ministre « prenne le package des solutions proposées », souligne Pierre Cannet directeur du plaidoyer WWF France. « Il faut que le gouvernement introduise un critère poids dans la fiscalité des véhicules via un malus pour les véhicules de plus de 1,3 tonne. Nous appelons le gouvernement à l’introduire dans le projet de loi de finance », ajoute le responsable. Un amendement a été déposé par l’association.

À VOIR AUSSI – Automobile: Macron veut faire de la France «la première nation productrice de véhicules propres en Europe»



Source link

Autres articles

Ce que le desserrement du crédit immobilier peut vous faire gagner

administrateur

les «exclus du Ségur» en grève ce jeudi pour des revalorisations salariales

administrateur

la circulation sera difficile samedi et lundi, avertit Bison Futé

administrateur

tous les commerces non alimentaires pourront rouvrir

administrateur

Dotées d’un budget record, les armées participent à la relance économique

administrateur

Plusieurs centaines de milliers de dossiers médicaux français volés sont disponibles sur le darkweb

administrateur