Image default
Finance

Scor rassure les marchés, le titre s’envole



Publié le 9 sept. 2020 à 16:34

SCOR a bondi de plus de 12% en Bourse, mercredi, après avoir rassuré les marchés sur son exposition au Covid-19. Lors de sa journée investisseurs, le cinquième réassureur mondial a confirmé l’estimation de son exposition à la pandémie , communiquée en juillet lors de la présentation des résultats semestriels, soit un montant de sinistres, constatés ou à venir, de 456 millions d’euros.

C’est plutôt une bonne nouvelle à l’heure où la facture du Covid-19 pour l’assurance et la réassurance semble plutôt s’aggraver. « Les sinistres évoluent comme prévu en réassurance de dommages et de responsabilités. Mais, en réassurance vie, les sinistres se développent à un niveau inférieur à celui prévu », a ainsi indiqué Denis Kessler, PDG de Scor aux investisseurs.

Des sinistres inférieurs aux attentes

La réassurance vie, une activité essentiellement américaine, était l’un des points de focalisation des analystes, compte tenu de la forte progression de la mortalité aux Etats-Unis.

Finalement, les déclarations de sinistres en réassurance vie ressortent à 85 millions d’euros, ce qui correspond à 62 % des prévisions. En dommages, les estimations semblent conformes, même si seuls 3 millions d’euros de sinistres ont été payés pour un volume prévu de 248 millions d’euros.

Autre motif de satisfaction, la croissance est au rendez-vous dans la réassurance dommages et elle s’accompagne d’une amélioration des marges. Les prix de l’assurance dommages (grands risques) grimpent et le réassureur anticipe une progression de 15 % de son chiffre d’affaires en 2021, avec un ratio combiné qui devrait se maintenir sous le seuil des 95 %.

L’action grimpe de plus de 10 %

Enfin, la marge de solvabilité devrait se renforcer d’environ 20 points de base, ce qui devrait conforter la notation du groupe, véritable nerf de la guerre dans la réassurance.

Ces nouvelles sont bienvenues alors que les perspectives moroses se multiplient dans le secteur de l’assurance et la réassurance. L’agence de notation S&P Global estime, à ce jour, le coût de la pandémie pour le secteur entre 35 et 50 milliards de dollars, et l’addition risque même de dépasser les 50 milliards.

Perspectives moroses pour le secteur

Le secteur de la réassurance, qui devrait encaisser environ 30 % du montant total de la facture, doit également amortir le choc des catastrophes naturelles (environ 60 à 70 milliards de dollars assurés en moyenne), alors que la saison des ouragans ne fait que commencer.

Selon S&P, les vingt premiers réassureurs sont ainsi en capacité d’absorber 14 milliards de dollars de sinistres en 2020, contre 32 milliards de dollars en 2019. Toutefois, souligne l’agence, les réassureurs les moins touchés par la pandémie pourraient adopter une politique commerciale plus offensive lors de la prochaine campagne de renouvellement.



Source link

Autres articles

Commerzbank envisagerait de supprimer 11.000 postes

administrateur

Les producteurs d’huile de palme réduits à embaucher des prisonniers et des toxicomanes

administrateur

H2O AM contraint de suspendre plusieurs fonds à la demande de l’AMF

administrateur

AXA enterre la hache de guerre avec le restaurateur Stéphane Manigold

administrateur

En Allemagne, un moratoire sur les crédits à la consommation jusque fin juin

administrateur

Ces chiffres qui dérangent l’industrie du capital investissement

administrateur