Image default
Finance

Société Générale : la patronne de Crédit du Nord quitte son poste



L’annonce a de quoi surprendre, six mois après l’officialisation du projet de rapprochement entre Société Générale et sa filiale. La directrice générale de Crédit du Nord, Françoise Mercadal-Delasalles, quitte subitement son poste après seulement trois ans.

Elle devient conseillère de la direction générale du groupe Société Générale, a annoncé Crédit du Nord vendredi dans un communiqué. Elle est remplacée par Jean-Louis Klein, directeur général délégué de la banque depuis 2018.

« Société Générale met ses équipes en place pour s’assurer que tout le monde avance dans le même sens pour faire aboutir le projet », considère un représentant du personnel chez Crédit du Nord, soulignant que la DG n’était pas la plus emballée.

La nomination a été validée par le conseil d’administration de la banque, réuni vendredi matin, sous la présidence de Sébastien Proto, le directeur général adjoint de Société Générale, en charge du projet « Vision 2025 ».

Réelle motivation

Elle s’accompagne de la désignation d’un nouveau numéro deux, Yann de Nanteuil, qui était jusqu’à présent directeur délégué de la région Afrique, Méditerranée et Outre-Mer de la banque de La Défense.

Ce remplacement soudain laisse planer le doute sur la réelle motivation de l’ancienne patronne du groupe Crédit du Nord – plutôt discrète depuis six mois – pour mener à bien la fusion avec le réseau d’agences de Société Générale.

Le projet, qui met en cause l’indépendance de Crédit du Nord, doit se solder par la disparition de 600 agences (sur un total de 2.100 pour les deux réseaux), la suppression de plusieurs milliers de postes, et générer 450 millions d’euros d’économies.

Un bon connaisseur de la maison

A son arrivée à la tête du groupe et de ses neuf banques régionales, en 2018, Françoise Mercadal-Delasalles (depuis 2009 chez Société Générale), s’était vue confier la tâche de poursuivre son développement et d’accélérer sa transformation digitale.

Si son implication dans le lancement du projet de fusion a été saluée par le conseil d’administration, « l’arrivée de Jean-Louis Klein va permettre d’accélérer dans l’exécution du plan », reconnaît une source chez Société Générale.

Le nouveau patron, âgé de 60 ans, connaît bien la maison. Arrivé au Crédit du Nord en 1986, Jean-Louis Klein a notamment dirigé les banques régionales Leydernier et Kolb, piloté le pôle entreprises du groupe, avant d’occuper les mêmes fonctions chez Société Générale.



Source link

Autres articles

La crise du Covid sonne le glas des marchés à la criée de Chicago

administrateur

Lisa Su, première femme PDG la mieux payée au monde

administrateur

La Fed promet de continuer à soutenir la reprise

administrateur

Les investisseurs institutionnels retrouvent de l’appétit pour le logement

administrateur

Le Parlement européen valide le coup de pouce aux banques face à la crise

administrateur

Le financement participatif passe la barre du milliard d’euros de collecte

administrateur