Image default
Finance

Soutenu par le redémarrage chinois, le cuivre revient à son plus haut niveau depuis 2 ans



Publié le 16 oct. 2020 à 11:18

A regarder les cours du cuivre, on pourrait croire que la crise économique liée à la pandémie de covid-19 est derrière nous. A la Bourse des métaux de Londres, ils sont remontés à plus de 6.800 dollars la tonne, leur plus haut niveau depuis juin 2018, effaçant ainsi le plongeon en mars quand l’économie mondiale a été mise à l’arrêt par les mesures de confinement.

Le cuivre est utilisé dans presque tous les produits manufacturiers en raison de ses excellentes propriétés de conducteur électrique. On en trouve dans les voitures, les smartphones, mais aussi dans le bâtiment. Son omniprésence la raison pour laquelle on surnomme ce baromètre de la santé économique mondiale, « Docteur Copper » .

« Appétit insatiable »

Ces dernières semaines, la Chine qui engloutit à elle seule la moitié des matières premières dans le monde montre des signes encourageants de reprise économique et continue d’endiguer la circulation du virus. La demande venant de l’ex-Empire du Milieu est plus que soutenue.

« L’appétit de la Chine pour les matières premières est toujours insatiable », écrivent même les analystes de Commerzbank. Selon les données de la douane, les importations de cuivre brut en septembre ont bondi de 68 % à 722.000 tonnes, le deuxième plus important volume jamais enregistré.

Réserves stratégiques

Les analystes de la banque allemandes se demandent toutefois si tout le métal a servi à alimenter la production chinoise. « Il est possible que les agences aient acheté du cuivre pour abonder leurs réserves ». Les autorités chinoises constituent des stocks stratégiques de matériaux, comme le cobalt .

Le marché a également été porté par les projets d’investissement. Dans les cinq ans à venir, la Chine entend investir près de 900 milliards de dollars dans le réseau électrique, « un soutien majeur pour la demande d’aluminium et de cuivre », explique-t-on chez ING.

Investissements massifs

Les experts de la banque néerlandaise soulignent aussi que la consommation de cuivre de la part des compagnies d’électricité pourrait se renforcer dès maintenant. Les sociétés devraient revoir à la hausse les appels d’offres pour câbles électriques afin d’atteindre leurs objectifs d’ici la fin de l’année.

En 2010, le sauvetage des mineurs de l’Atacama

Il y a tout juste 10 ans, au milieu du désert de l’Atacama, dans le nord du Chili, 33 mineurs remontaient à la surface après avoir passé 69 jours coincés à plus de 600 mètres de profondeur dans la mine de cuivre de San José. L’opération de sauvetage a eu lieu en octobre 2010 suivie par des centaines de journalistes et des millions de téléspectateurs à travers le monde. Les « 33 » ont été emprisonnés sous terre début août 2010 après un éboulement. Pendant 17 jours, ils ont tenu sur les rations qu’ils avaient sur eux. Les secours découvrent qu’ils sont encore vivants grâce un message (« nous allons bien, les 33, dans le refuge ») remonté à la surface grâce à une sonde. En attendant que des tunnels d’évacuation soient creusés, ils sont alimentés avec de la nourriture hyperprotéinée acheminée par une conduite de 8 centimètres de large. Depuis, certains peinent à retrouver un emploi, d’autres se battent en justice pour toucher les indemnités.

Du côté de l’offre, la situation est elle aussi à la faveur des cours du cuivre. Au Chili, 350 mineurs de Lundin à Candelaria se sont mis en grève après l’échec de négociations salariales. Bien que la production de ce site soit nettement inférieure à celle d’autres mines exploitées par les géants Codelco et BHP, cette grève souligne à quel point l’offre est fragile au Chili. Le pays extrait un quart du métal rouge dans le monde.

Les négociations sont tout aussi tendues à Escondida, la plus grande mine de cuivre au monde. Les dernières propositions de la direction ont été rejetées par les salariés et le site entre dans une période de médiation. Escondida a produit 1,19 million de tonnes l’an dernier contre 111,400 à Candelaria, selon les données du gouvernement chilien.



Source link

Autres articles

Anti-blanchiment : Bruxelles veut reprendre la main

administrateur

Désastreuse en France, la récolte de blé s’annonce record en Russie

administrateur

Plan de relance : Christine Lagarde met la pression sur les Etats européens

administrateur

Frais bancaires : le gouvernement veut « améliorer » le dispositif de plafonnement

administrateur

Nouvelles interrogations sur l’indépendance du conseil d’administration de Tesla

administrateur

Prêts garantis : des différences « faramineuses » sur les pertes attendues entre Londres et Paris

administrateur