Image default
Economie

Stationnement payant pendant le confinement : la colère des Parisiens


«Contrairement aux librairies, les PV de stationnement à Paris sont désormais considérés comme une activité essentielle à la nation. C’est donc cela ‘avoir appris du premier confinement’!» La décision provoque d’ores et déjà l’ire des automobilistes parisiens sur les réseaux sociaux. En effet, la ville de Paris a décidé de maintenir payant le stationnement pendant la durée de ce nouveau confinement, contrairement à la décision qui avait été prise au printemps. Ainsi, visiteurs et résidents devront s’acquitter des tarifs habituels pour garer leurs véhicules. Les professionnels de santé, qui sont exemptés de ces paiements depuis le mois de mars, continueront toutefois se garer gratuitement. La ville étudie par ailleurs des assouplissements pour les professionnels franciliens.

«Le stationnement visiteur, le stationnement résidentiel et le stationnement professionnel restent payants. Les fourrières restent ouvertes.» Dans un paragraphe dédié au stationnement durant le confinement, le site internet de la ville de Paris est on ne peut plus clair : les automobilistes devront débourser les tarifs réglementaires pour se garer. Il en coûtera donc 4 euros de l’heure dans les arrondissements du centre de Paris, et 2,40 euros en périphérie. Les résidents, eux, devront toujours débourser un peu moins de 40 euros par mois pour se garer dans leur quartier.

Subtilités

Mais quelques subtilités viennent s’ajouter à cet état de fait. Contactée par Le Figaro, la mairie de Paris explique que les véhicules qui stationnent plus de sept jours sur la même place de stationnement ne seront pas sanctionnés. En temps normal, le véhicule est en infraction, verbalisable et susceptible d’être mis en fourrière. De plus, la mairie devrait bientôt rendre gratuit le stationnement aux professionnels qui détiennent une carte Pro Mobile (principalement des commerçants, artisans, plombiers, peintres, maçons, et autres professionnels qui ne peuvent pas se passer de leurs véhicules), mais les discussions sont encore en cours sur ce point.

Pour expliquer la différence de traitement entre le confinement en cours et celui du printemps, la mairie de Paris reconnaît «des problématiques de manque à gagner» alors que la mairie souhaite «trouver des financements pour aider les commerçants». La Ville de Paris avance aussi «une situation bien différente du premier confinement, avec beaucoup de Parisiens qui travaillent et se déplacent».

Sur Twitter, les Parisiens ne décoléraient toutefois pas après cette décision de la ville de Paris. «Ce pays est un sketch. Dire aux gens de faire du télétravail donc bosser à la maison et continuer à faire payer le stationnement dans Paris. Chaque journée de télétravail me revient à 50€ de stationnement.», expliquait par exemple @race1804, quand @cissemboumbou se questionnait : «pour le stationnement des résidents à Paris, que faut-il faire, car on est obligé de rester garé à cause du confinement et vous nous obligez de payer le stationnement. Le stationnement devrait être gratuit pour les résidents comme la dernière fois.»



Source link

Autres articles

plongeon historique du PIB au deuxième trimestre

administrateur

« Malgré les barrières, le confinement ne doit pas nous empêcher de poursuivre notre accompagnement »

administrateur

Depuis mi-mars, les reports de charges sociales ont atteint 17 milliards d’euros

administrateur

Des moniteurs de ski ESF soupçonnés de fraude au fonds de solidarité

administrateur

à quoi sert l’état de catastrophe naturelle?

administrateur

les députés valident l’interdiction de la publicité pour les énergies fossiles

administrateur