Image default
Finance

Télécoms : le sous-traitant Solutions 30 rejoint l’indice SBF 120 sur fond de ruée vers la fibre



Publié le 10 sept. 2020 à 19:06Mis à jour le 10 sept. 2020 à 19:37

Rentrée haut en couleur pour Solutions 30. Après Euronext en juillet, le champion européen de l’installation de la fibre optique et des compteurs électriques dans les foyers va rejoindre ce jeudi soir l’indice SBF 120. Le conseil scientifique d’Euronext a donné son feu vert, vu le grand nombre de transactions (environ 400.000 titres échangés par jour) dont fait l’objet la société et sa valorisation (un peu moins d’1,5 milliards d’euros).

Une belle performance car en 2005, lors de son entrée en Bourse, l’entreprise n’était valorisée « que » 4,5 millions d’euros. « Notre arrivée au sein du SBF 120 va nous donner plus de visibilité, se réjouit Gianbeppi Fortis, le président du directoire de Solutions 30. Les fonds qui ne s’intéressaient pas forcément aux entreprises de cet indice vont maintenant regarder vers nous. Cela va attirer les investisseurs ».

70.000 interventions par jour

Pourtant, ce poseur de fibre créé en 2003 génère bien de l’intérêt. La banque suédoise Swedbank, ou encore le fonds américain Franklin Templeton (1.400 milliards de dollars d’actifs sous gestion), l’ont rejoint récemment en prenant respectivement 5 % et 2 % du capital. Ses actionnaires français (le fonds Covéo, BNP, Natixis, la Caisse des Dépôts…) ne détiennent plus que 50 % du capital, contre 90 % fin 2016.

En rejoignant le SBF 120, Solutions 30 espère désormais faire venir de nouveaux investisseurs étrangers, notamment pour soutenir ses opérations de croissance externe. « Nous avons un certain nombre de projets en matière de M & A, reconnaît Gianbeppi Fortis. Nous regardons en particulier le Royaume-Uni, où nous discutons d’un projet pilote avec des opérateurs ». La société est présente dans sept pays d’Europe (France, Belgique, Pays-Bas, Espagne, Italie, Allemagne et Pologne). Mais deux tiers des quelque 70.000 interventions que réalise chaque jour Solutions 30 se font dans l’Hexagone.

En tant que sous-traitant des grands opérateurs télécoms, l’entreprise installe la fibre chez leurs abonnés, une activité qui représente environ 60 % de ses ventes. Solutions 30 installe aussi les compteurs Linky pour le compte d’Enedis, ainsi que les bornes permettant de recharger les voitures électriques.

La grosse PME (7.000 employés à temps plein) assure enfin la sécurité et la maintenance des terminaux de paiement dans 60.000 magasins en France, du « PMU de quartier » aux cinémas Gaumont. Au global, la société a généré 360 millions d’euros de chiffre d’affaires au premier semestre, soit 14 % de plus en un an.

Ruée vers la fibre

Après un confinement qui a gelé le marché des télécoms, l’activité est repartie de plus belle cet été et depuis la rentrée. La ruée vers la fibre optique assure un beau carnet de commandes à Solutions 30. 8,3 millions de Français, contre 7,6 millions au premier trimestre, sont désormais abonnés à cette technologie du très haut débit, selon les derniers chiffres de l’Arcep, le régulateur des télécoms.

« Nous sommes les spécialistes de la fibre donc nous bénéficions bien sûr de mouvement » explique Solutions 30. Pour la première fois, plus de la moitié des foyers français est éligible à la fibre. Dans le cadre du plan de relance, le gouvernement vient de mettre sur la table 240 millions d’euros supplémentaires pour finir de fibrer le territoire.



Source link

Autres articles

Quand les Argentins utilisent le bitcoin pour sauver leur épargne

administrateur

La contestation en Biélorussie perturbe le marché de la potasse

administrateur

Wirecard : le régulateur allemand minimise sa responsabilité

administrateur

Ces politiques que les conseils d’administration recrutent

administrateur

Oudéa: « c’est de loin la crise la plus grave que j’ai vécue »

administrateur

BCE : le monde politique réagit à l’ultimatum des juges allemands

administrateur