Image default
Economie

Twitter officialise son offre payante «Twitter Blue»


Cet abonnement, lancé dans un premier temps en Australie et au Canada, propose des fonctionnalités pratiques pour moins de 3 euros par mois.

«Les rumeurs disaient vrai» : c’est par l’intermédiaire d’un tweet que le réseau social a officialisé le lancement de son offre payante, baptisée Twitter Blue. La nouvelle avait été largement éventée mi-mai par la chercheuse hongkongaise en cybersécurité Jane Manchun Wong, qui avait publié plusieurs captures d’écran montrant les principales fonctionnalités de cet abonnement.

Twitter Blue sera testé dans un premier temps sur deux marchés, l’Australie et le Canada, afin d’affiner le service avant son expansion mondiale. L’abonnement sera commercialisé à 3,49 dollars canadiens et 4,49 dollars australiens par mois, soit environ 2,50 euros.

Classer ses favoris, annuler l’envoi d’un tweet…

Ce tarif, peu élevé, s’explique par la finalité de Twitter Blue. Il ne s’agit pas de rendre payant l’accès au réseau social, ou de réserver aux abonnés des fonctionnalités déjà existantes. Cet abonnement est pensé pour les utilisateurs qui se servent de Twitter de manière intensive et souhaitent bénéficier de nouveaux services qui pourront leur simplifier la vie.

L’abonnement donnera accès à trois nouvelles fonctionnalités :

  • Classer ses tweets favoris (les «Signets») dans des dossiers afin de les retrouver facilement
  • Transformer les «threads » (cette longue suite de tweets liés les uns et autres, qui permet de se libérer de la limite de 280 caractères pour raconter une histoire ou publier une analyse) en un texte unique et élégamment mis en page
  • Annuler l’envoi d’un tweet. Les abonnés pourront prévisualiser leurs messages durant 30 secondes et les corriger avant leur publication.
Le mode «lecture seule» pour lire plus simplement les threads Twitter Twitter

Les abonnés auront accès à des bonus esthétiques, comme changer la couleur de fond de leur application ou modifier l’icône Twitter sur l’écran de leur smartphone, mais aussi à un service client dédié.

Diversifier les revenus de Twitter

Les revenus de Twitter proviennent en quasi-totalité des activités publicitaires du réseau social. Ces dernières ont représenté en 2020 3,7 milliards de dollars. Mais la société de Jack Dorsey a affiché une perte nette de 1,1 milliard de dollars sur cet exercice. Twitter veut désormais diversifier ses sources de revenus en sollicitant le porte-monnaie de ses utilisateurs. Outre l’abonnement Twitter Blue, d’autres initiatives ont été annoncées.

Le réseau social va bientôt lancer «Super Follow». Ce service permettra aux utilisateurs de soutenir des créateurs de contenus présents sur la plateforme pour 4,99 dollars par mois. Cette formule, qui n’est pas sans faire penser aux «Sub» de la plateforme Twitch ou bien aux abonnements Patreon, permettra de débloquer des contenus en avant-première et de recevoir des newsletters exclusives. En outre, les fans pourront envoyer ponctuellement de l’argent à leurs «twittos» favoris grâce à la fonctionnalité Tip Jar, que l’on pourrait traduire par «Boîte à pourboires» ou «Tirelire».

Enfin, Twitter va lancer des salons vocaux payants, les «Ticketed Spaces». Concrètement, les organisateurs de «Spaces», ces salons de discussions oraux copiés de l’application Clubhouse, pourront exiger un droit d’entrée pour accéder à certaines de leurs conférences. Twitter prélèvera 20% sur les recettes de la billetterie.





Source link

Autres articles

À Paris les éboueurs suspendent leur grève, mais pourraient la reprendre

administrateur

la charge de Xavier Niel (Free) contre «le manque de courage» du gouvernement

administrateur

quels sont les centres commerciaux fermés dans votre ville depuis ce week-end ?

administrateur

Quarante jours dans le quotidien des médias

administrateur

Les moteurs de recherche alternatifs à Google dénoncent ses «entorses à la concurrence»

administrateur

le gouvernement tente de désamorcer la polémique

administrateur