Image default
Economie

une célèbre vente aux enchères de thon affectée par la pandémie


Le «Roi du Thon», homme d’affaires japonais connu pour débourser une fortune pendant ces ventes, a fait preuve de retenue cette année en raison de la crise engendrée par le Covid-19.

La vente de thon du Nouvel An à Tokyo s’est terminée mardi sans les surenchères habituelles, le «Roi du Thon» du Japon s’abstenant de faire une offre d’achat sur le poisson vedette en invoquant la pandémie qui affecte l’industrie de la restauration.

Le poisson le plus cher du jour – un thon rouge de 208 kg pêché au large de la région septentrionale d’Aomori, connue pour la qualité de son thon – a été acheté par un autre enchérisseur pour 20,84 millions de yens (165.000 euros). Ce n’est qu’une fraction des millions d’euros que l’homme d’affaires spécialisé dans le sushi et autoproclamé «Roi du Thon» Kiyoshi Kimura a déboursés ces dernières années pour obtenir la renommée qui accompagne l’achat du thon le plus prisé de cette vente aux enchères annuelle.

L’année dernière, Kiyoshi Kimura a payé 1,5 million d’euros pour un thon rouge de 276 kg et, en 2019, il avait payé un montant record de 2,7 millions d’euros pour un poisson de 278 kg. Cependant, Kiyoshi Kimura a déclaré qu’il voulait faire preuve de retenue cette année car la pandémie de coronavirus a causé de nombreuses difficultés aux restaurants et autres entreprises. «Je n’ai pas fait l’offre la plus élevée cette année parce que c’est le moment de se contrôler», a-t-il déclaré aux journalistes rassemblés pour le voir après la vente aux enchères organisée avant l’aube au marché aux poissons de Toyosu.

À VOIR AUSSI – Japon : un thon rouge vendu 2,7 millions d’euros

Pas approprié de faire la fête

«Je n’ai pas pensé qu’il était approprié de faire la fête cette fois», a-t-il dit. Kiyoshi Kimura utilise généralement ses achats pour s’assurer une couverture médiatique nationale pour lui-même et sa très populaire chaîne de restaurants de sushis. Habituellement, après avoir remporté les enchères annuelles et ramené sa prise dans l’un de ses restaurants, il découpe le poisson en filets avec un immense couteau aux allures de sabre, en fait des sushis et les sert aux clients sans frais supplémentaires, le tout devant une armée de caméras de télévision.

Le thon le plus cher cette année a été acheté conjointement par un célèbre grossiste du nom de Yukitaka Yamaguchi, un invité récurrent des émissions de télévision qui fournit les meilleurs restaurants de sushis et une importante entreprise alimentaire, selon des médias locaux.

Pour la vente aux enchères de cette année, les grossistes en poissons portaient des masques et se sont désinfecté les mains avant d’examiner la texture de la queue du thon, en sentant et parfois en goûtant des morceaux. Aucun spectateur n’était autorisé à assister à l’événement qui se tient désormais au marché de Toyosu, après que le célèbre marché aux poissons de Tokyo a quitté son ancien site à Tsukiji en 2018.



Source link

Autres articles

Le Covid-19 va coûter au moins 4 milliards de dollars à Amazon

administrateur

Les studios de jeux vidéo, victimes collatérales de la guerre entre Apple et Epic Games

administrateur

Comment calculer le rendement de son investissement locatif ?

administrateur

Les patrons des Gafa face aux élus américains

administrateur

Volkswagen devra rembourser en partie un client allemand

administrateur

ces patrons et salariés qui viennent en aide aux habitants touchés par la tempête Alex

administrateur