Image default
Finance

Wall Street renonce à retirer trois sociétés chinoises de la cote, un revirement surprise



Publié le 5 janv. 2021 à 8:44

Le couperet n’est finalement pas tombé. Lundi, le New York Stock Exchange (NYSE) est revenu sur sa décision de retirer de la cote trois sociétés chinoises du secteur des télécoms, après « des consultations poussées avec les autorités de régulation compétentes ».

La Bourse de New York avait annoncé vendredi dernier le retrait à venir de China Mobile Communications, China Telecommunications Corp et China Unicom (Hong Kong) Limited, trois sociétés contrôlées par le gouvernement chinois, également cotées à la Bourse de Hong Kong. Ce plan initial, qui menaçait d’aggraver les tensions sino-américaines, avait été décidé conformément à un décret présidentiel américain du 12 novembre, interdisant les transactions sur des entreprises accusées d’êtres mêlées au développement du complexe militaire chinois.

Volte-face « bizarre »

S’agit-il simplement du résultat d’une mauvaise interprétation du décret présidentiel ou d’une décision ayant des implications géopolitiques plus larges ? Le NYSE n’a pas donné les raisons de cette volte-face, qualifiée de « bizarre » par un analyste de Jefferies Financial Group, interrogé par Bloomberg. Après cette annonce, les trois sociétés chinoises progressaient toutes de plus de 7 % à Hong Kong ce mardi.

L’administration Trump et Pékin se livrent depuis plusieurs années une bataille sans merci sur le front économique et technologique, à coups de taxes douanières punitives et de listes noires qui ont notamment affecté le géant des télécoms Huawei et l’application ultra-populaire TikTok.

Ce nouveau plan de radiation de la cote à Wall Street avait accru les inquiétudes concernant la montée des sanctions entre la Chine et les Etats-Unis. Les entreprises chinoises en liens avec le complexe militaire de Pékin ne sont pas les seules menacées de radiation. Un projet de loi, adopté en décembre par le Congrès américain, pourrait conduire à l’expulsion des sociétés étrangères trop opaques sur leurs audits financiers.

Importants enjeux

Les enjeux sont importants pour les entreprises chinoises comme pour les entreprises américaines. Les premières se sont tournées vers la Bourse américaine pour obtenir des capitaux et un prestige international, tandis que les secondes tiennent à maintenir leur accès à la vaste économie chinoise. Quelque 150 grosses entreprises chinoises, pesant ensemble 1.200 milliards de dollars, sont actuellement cotées à la Bourse de New York.

L’arrivée du président élu Joe Biden à la Maison Blanche pourrait signer le début d’une nouvelle ère entre les deux puissances économiques. Même si Pékin risque de rester l’adversaire numéro 1 des Etats-Unis sur la scène mondiale.



Source link

Autres articles

L’endettement des grandes entreprises a explosé au premier semestre

administrateur

Les Etats européens sécurisent au maximum leurs émissions de dette

administrateur

Muddy Waters envoie une troisième lettre à Solutions 30

administrateur

La radio Skyrock se lance dans le paiement

administrateur

Crowdfunding : les prêts garantis par l’Etat ne percent pas

administrateur

Le label public ISR inondé de fonds monétaires

administrateur